CeeJay, 655 Angélus.

2018-01-27T10:25:42+01:00

Les oiseaux font silence
Devant le vis­age du couchant
Les brisures de crépuscule
S’é­panouis­sent lentement 
Au ras des pâturages
Un mirage de bonheur
S’ef­face ada­gio cantabile
La riv­ière sus­pend son cours
Et se tait
Ni ennui
Ni espérance
Une sorte de paix majestueuse
Qui rode
Et s’é­tend comme un brouillard
C’est l’heure de l’esprit
Et des pen­sées fécondes.

Présentation de l’auteur

CeeJay

Jean-claude Crom­me­lynck dit Cee­Jay (1946-novem­bre 2020)

Né à Brux­elles en1946, pub­lié dans plusieurs revues de poésie en Europe, au Maroc et aux USA, traduit en français, russe et en anglais.

Édi­tion en 2014 chez Mael­ström Révo­lu­tion d’un pre­mier recueil de poésie, Bombe voy­age bombe voy­age . En 2015 Poèmes traduit en anglais dans un n° spé­cial qui lui est con­sacré: MGV2 Issue 81, Irlande. 2017

Suiv­ent Le Prophète du Néant recueil de poésie soufi pour réc­on­cili­er l’Orient et l’Occident avec 13 tra­duc­tions en arabe chez Mael­ström, 2019,  Der­rière les paupières…L’immensité aux édi­tions de l’arbre à Paroles d’ Amay, et le recueil L’Ar­bre de vie  en févri­er 2020 aux édi­tions du Coudrier.

 

CeeJay
Aller en haut