Jean-Albert Guénégan, Je ne peux pas dire qu’ici

2018-01-29T12:37:49+01:00

 

Je ne peux pas dire qu’ici
la vie bat­te son plein.
Le long des chemins boueux et trempés
par la bohème des nuages
un arc-en-ciel s’est telle­ment rêvé
qu’il s’en est costumé.
Cragou cré­pus­cu­laire encore
enter­ré sous ses initiales,
échoué sur le hameau du Bouillard.
Dans mes yeux jar­di­nent les saisons
l’automne twiste son ciel d’octobre
mais au lever du jour, les songes
ont-ils la fièvre d’un matin neuf ?
Plage de lan­des où cara­co­lent et chancellent
les vents, les chênes couinent comme
le cri d’un nouveau-né.
Ce pays a l’air miséreux.
Les portes et fenêtres
d’une mai­son abandonnée
cica­trisent mal du froid
du vent et du temps passé.
Pas de vie ni décorum
la jeunesse et la vieil­lesse en deuil
ne se recherchent pas
l’esprit de famille ne souf­fle plus.
Un chien et un chat noir s’épient
comme s’il y avait encore un plaisir
sur lequel s’émouvoir.
 

Présentation de l’auteur

Jean-Albert Guénégan

Jean-Albert Guéné­gan, poète né à Mor­laix, a publié :
  • Sans adresse, l’au­tomne en 2012
  • Trois espaces de lib­erté en 2011
  • Con­ver­sa­tions à voux rompues avec Jean-Claude Tardif, édités par Editinter.

Auteur égale­ment de livres d’artiste, Matins en 2012 avec Michel Remaud et des réc­its auto­bi­ographiques comme Dim­itri et les livres en 2008. Ani­me des soirées poésie notam­ment en médiathèques et cen­tres culturels.

Jean-Albert Guénégan

Autres lec­tures

Sans adresse l’automne, Jean-Albert Guénégan

                  Jean-Albert Guéné­gan  sur la trace des dis­parus       Sous le titre un peu énig­ma­tique Sans adresse, l’automne, Jean-Albert Guéné­gan pub­lie un nouveau […]

Jean-Albert Guénégan, Poétique de la terre à la mer

A con­sid­ér­er l’univers séman­tique pro­posé par le titre du recueil, Poé­tique de la terre à la mer, Jean-Albert Guéné­gan nous invite à un voy­age, mais pas n’importe lequel. C’est dans le trem­ble­ment du […]

Aller en haut