> La revue AYNA

La revue AYNA

Par |2018-11-07T17:00:11+00:00 5 novembre 2018|Catégories : AYNA, Revue des revues|

À l’heure actuelle, il n’existe pas sur le web fran­çais de site spé­cia­li­sé qui fasse connaître la poé­sie turque contem­po­raine. Le public fran­çais a de plus en plus d’intérêt pour les romans turcs, l’augmentation du nombres de romans tra­duits en fran­çais le montre, mais il ne dis­pose pas de suf­fi­sam­ment d’ouvrages pour avoir un aper­çu de la créa­tion poé­tique turque.

Ayna signi­fie miroir en en  turc. La revue se veut en effet le miroir de la poé­sie turque en direc­tion du public fran­co­phone. Le fait que la revue Ayna soit  en ver­sion bilingue fran­co-turque et qu’elle pré­sente les textes en langue ori­gi­nale lui donne éga­le­ment la voca­tion d’être un lieu miroir entre les langues et les cultures.

 

Ayna est une revue qui per­met à tous, fran­co­phones ou tur­co­phones, d’avoir accès à un panel de poètes contem­po­rains recon­nus. Elle a été créée en 2013 par Claire Lajus, tra­duc­trice et poète.

Cette revue numé­rique est gra­tuite et met en ligne des poèmes ori­gi­naux, leurs tra­duc­tions, leurs enre­gis­tre­ments sonores et des entre­tiens avec les poètes. Elle met éga­le­ment à dis­po­si­tion du public l’actualité des évé­ne­ments poé­tiques en Turquie et donne des focus sur cer­tains poètes ou ouvrages.

Vingt  poètes sont actuel­le­ment pré­sen­tés dans la revue. Des lec­tures publiques sont aus­si orga­ni­sées pour appor­ter la parole des poètes au plus près des gens.

Ayna a pour objec­tif à moyen terme de pré­sen­ter une base de don­nées suf­fi­sam­ment impor­tante pour consti­tuer un espace de réfé­rence pour toutes les per­sonnes inté­res­sées par la poé­sie turque.

 

mm

Claire Lajus

Grandie dans le ter­ri­toire giron­din et après des études de Lettres modernes, Claire Lajus a ensei­gné le fran­çais cinq ans en Turquie. Passionnée depuis par la langue turque, elle tra­duit des poètes turcs et a créé à son retour en France une revue en ligne (www​.revueay​na​.com) Dans ce cadre, elle inter­vient ponc­tuel­le­ment à des lec­tures publiques. Elle a publié ses poèmes dans diverses revues (Nouveaux Délits, Soleils&Cendre, Traction-Brabant, A L’index, La Main mil­lé­naire…) et dans l’Anthologie de la poé­sie fran­çaise de Jacques Basse. Elle a par­ti­ci­pé au Festival International de poé­sie d’Eskisehir, Turquie, en 2015. Elle enseigne actuel­le­ment le fran­çais à Bordeaux. Son pre­mier recueil, L’Ombre remue, va paraître aux édi­tions La Crypte fin jan­vier 2018.

Traductions

Essai :

2017 (à paraître) : La Turquie : entre éga­re­ment et nos­tal­gie,Ece Temelkuran

Poésie en recueil :

2016 :Ainsi disent-ils, Müesser Yeniay, éd.Bruno Doucey
2015 : Août 1936-Dernier mois dans le ventre de ma mère, Özdemir Ince, coll.Le Tire-Langue, A L’Index
2015 : Grenade ou Nar, Haydar Ergülen, L’Harmattan, coll. Levée d’ancre
2014 : Visages de poé­sie, 91 Visages d’une répu­blique, Poésie turque, Anthologie diri­gée par J.Basse, ed. CapBéar
2013 :L’intranquilité du quo­ti­dien, Metin Celal, Al Manar,France
2012 :Carnet Intime, Haydar Ergülen, Al Manar,France
2010 :« Au sujet d’Ömer Kaleşi », poèmes d’Özdemir İnce,in Le Verbe des Ömériques, Ömer Kaleşi, édi­té à Skopje, édi­tion Ikon

 

X