Mathieu Hilfiger, Garenne

2017-12-28T20:24:13+01:00

J’étais en proie aux plus douces cruautés
lorsque ta poitrine me pri­va de la lumière.

Un œil retenu par mon étoile,
je feignais l’indifférence.

L’ombre don­nait le départ de mon périple
expliqué en ter­mes de photographe,
et le pas­sage, aux orties de tout bord,
offi­ci­ait en gen­darme sévère.

Totale est la soumis­sion exigée par l’errance.
Sans la déroute des pro­jets con­jugués au seul temps de l’autre,
les chemins, cal­culés par le doute,
seront au nom­bre des feuilles vierges débar­rassées de leur tutelle,
et l’eau des sources, que la soif espère, jamais aus­si froide.

Extrait de D’une Craie qui s’efface, L’Harmattan, 2009 (pré­face de Pierre Dhainaut).

Présentation de l’auteur

Mathieu Hilfiger

Math­ieu Hil­figer, né en 1979 à Stras­bourg, crée une œuvre poly­mor­phe sans dis­crim­i­na­tion de formes : poèmes en vers et en prose, théâtre, frag­ments, pros­es, arti­cles, lec­tures, entre­tiens, etc., sou­vent présen­tés dans de nom­breux ouvrages et revues (dont la Revue des Belles-Let­tres, Osiris, Arpa, Nunc, Pas­sage d’encres, Thau­ma, Phoenix, Le Coq-Héron, Les Cahiers du sens et Recours au poème). Il s’intéresse par­ti­c­ulière­ment à la ques­tion de l’origine, qui tra­verse toute son œuvre, jusqu’à la pré­pa­ra­tion d’une thèse de doc­tor­at en littérature.

Il dirige la mai­son d’édi­tion lit­téraire Le Bateau Fan­tôme (http://lebateaufantome.com), dont les titres sont conçus et imprimés en France sur des papiers écologiques d’excellence. Livres parus en 2017 : Ful­mi­na­tions (Hen­ry, poésie) et Aux Archives (Édilivre, théâtre). Il dirige égale­ment les édi­tions Le Bal­let Roy­al ( www.leballetroyal.com).

À paraître en 2018 : Sam­son sur la colline (Thot, théâtre) et Braver la nuit (Le Silence qui roule, poésie).

© photo Isabelle Poinloup

Œuvre

  • Ful­mi­na­tions, Hen­ry, 2017 (poésie)
  • Aux archives, Édilivre, 2017 (théâtre)
  • Les Rési­dents, Thot, 2016 (théâtre)
  • L’Aube ani­male, Recours au poème édi­teurs (e‑book) et en tirage de tête hors com­merce, 2015 (poésie)
  • De jour comme de nuit, avec Pierre Dhain­aut, Le Bateau Fan­tôme, 2014 (poésie et entretien)
  • D’une craie qui s’efface suivi de Reflets et Dis­grâce, L’Harmattan, 2009 (poésie)
  • Let­tres touchées, Pier­ron, 2003 (poésie)

Autres lectures

Aller en haut