> Omar Youssef Souleimane, Un cycle de plusieurs années

Omar Youssef Souleimane, Un cycle de plusieurs années

2018-01-11T11:51:21+00:00

 

Son sang a recou­vert tous ses vête­ments
recou­vert le seuil de la mai­son
recou­vert les murs du monde
son cycle men­suel a duré des années
il a recou­vert de sang la face du soleil
seule la Méditerranée attend tou­jours la lune
la fille a pro­mis de l’épouser par une nuit d’argent
la fille en sang a croi­sé ses doigts en feu
assise sur un tapis de vent
mais la mer est la mer
le cycle de la Syrie est celui d’une lune qui enfante

 

Traduction Lionel Donnadieu

Présentation de l’auteur

Omar Youssef Souleimane

Omar Youssef Souleimane est né en 1987 à Quoteifé, sur les pla­teaux du Kalamoune à une qua­ran­taine de kilo­mètres au nord de Damas. Après avoir obte­nu un bac­ca­lau­réat scien­ti­fique en 2005, il étu­die la lit­té­ra­ture arabe à l’université de Homs. Entre 2006 et 2010, il a été cor­res­pon­dant de la presse syrienne, et a col­la­bo­ré avec de nom­breux jour­naux arabes. Il est l’auteur de livres de poé­sie Chansons de sai­son (2006), et je ferme les yeux et j’y vais, prix kowei­tien Saad Al Sabbah en 2010. Ayant par­ti­ci­pé aux mani­fes­ta­tions paci­fiques dès mars 2011 à Damas puis à Homs, il a été recher­ché par les ser­vices de ren­sei­gne­ments syriens. Afin d’éviter la pri­son, il est entré dans la clan­des­ti­ni­té et est par­ve­nu à quit­ter son pays. La France, où il vit depuis 2012, lui a accor­dé l’asile poli­tique en 2012.  

 

 

Omar Youssef Souleimane

Il a publié Il ne faut pas qu’ils meurent en 2013 aux édi­tions Al Ghaoune – Liban, La mort ne séduit pas les ivrognes en 2014, bilingue, français/​​arabe, aux édi­tions L’oreille du loup – Paris, un film a été réa­li­sé sur son poème ” Je ne suis plus per­sonne”.

Vivant en région pari­sienne, il y pour­suit ses études à l’université (Paris8) et conti­nue son œuvre­ra poé­tique.

X