Ce fes­ti­val est né d’un pari fou entre copains ama­teurs de poésie il y a 16 ans. L’idée de son nom vient de la lec­ture d’un poème de Léon-Paul Far­gue, L’Air du poète, mis en musique par Erik Satie. 

En 16 ans, le fes­ti­val s’est trans­formé. Les trois premières années, c’est par le spec­ta­cle vivant et l’art de la per­for­mance que la poésie con­tem­po­raine a cir­culé. Puis nous avons affiné – et affirmé – d’année en année sa direc­tion artis­tique dirigée alors vers des problématiques de fond et de forme : inviter des poéte.sse.s vivant.e.s en leur don­nant une fonc­tion de par­rain ou de mar­raine, expérimenter les dimen­sions livre/hors du livre, les actions in situ / ex situ, main­tenir l’approche trans­dis­ci­plinaire, développer les publics, affirmer la place du poète au cœur de la cité, occu­per poétiquement les espaces d’un ter­ri­toire hétérogène.

Les Journées Poët Poët sont le seul fes­ti­val avec de telles ambi­tions dans les Alpes-Mar­itimes. Le con­texte san­i­taire n’a fait que con­firmer notre volonté d’agir car la poésie vivante est essen­tielle,  et place est don­née au pou­voir frater­nisant des mots. Le sou­tien du Cen­tre nation­al du livre, aux côtés des insti­tu­tions fidèles depuis le début, à ce fes­ti­val per­met de se con­sacr­er avec con­fi­ance et ent­hou­si­asme à de nou­velles pages à écrire.

Cette année, le thème du Print­emps des poètes est “l’éphémère” : le mir­a­cle de l’instant se mul­ti­plie-t-il à l’infini ? Alors un pro­gramme éclectique nour­ri d’actions inédites et éphémères est pro­posé  : instal­la­tions d’écoute poétique sur le lit­toral et jusque dans les vallées, lec­ture musicale

Réal­i­sa­tion Chiara Mulas.

Le Poët Burö : Mor­gane Atten­to, Chris­telle Cec­con, Marie-Hélène Clément, Éric Clément Demange, Olivi­er Debos, Murielle Gnut­ti, Gabriel Grossi, Hoda Hili, Frédéric Loi­son, San­drine Mon­tin, Mor­gane Mortel­mans, Ariel Osval­do Tonel­lo, Sabine Venaruzzo.

Vous pour­rez cette année au lever du soleil de print­emps, sur la plage, décou­vrir une Petite Mai­son de Poësie itinérante, un bal éphémère, un ate­lier d’écriture et / ou une sieste poétique à 700 mètres d’altitude, “une table ronde qui tourne comme la terre” où dia­loguent poètes et médecins, des lec­tures et per­for­mances, avec chaque fois la ren­con­tre de textes, d’auteurs, d’ar- tistes.

Cette année encore, le fes­ti­val Poët Poët accueille des voix nou­velles venues d’ailleurs : Lau­rence Vielle, poétesse et comédienne belge, qui est notre mar­raine*; Dim­itri Por­cu, poète fran­co-ital­ien et musi­cien ; les éditions de l’Aigrette, mai­son indépendante ; Chiara Mulas, per­formeuse et plas­ti­ci­enne sarde, dont nous accueil­lons l’exposition Coro­no­mask et sa poésie-action ; Jean-Pierre Siméon, porte-voix mil­i­tant d’une poésie vivante pour tous et partout. Et, car c’est aus­si une des mar­ques de fab­rique de ces man­i­fes­ta­tions, les poètes d’ailleurs ne sont pas seuls à inter­venir, il est demandé à des poètes et artistes pluridis­ci­plinaires d’ici d’intervenir de con­cert, d’accompagner et d’enrichir les performances.

Cette année encore les fidèles parte­naires, lieux et insti­tu­tions, ain­si que de nou­veaux liens dans les vallées de la Tinée et l’Estéron per­me­t­trons d’en­richir les mul­ti­ples man­i­fes­ta­tions pro­posées. C’est affirmer une fois de plus ce qui tient à cœur à tous les mem­bres du Poët Burö  : la con­vivi­alité, la chaleur et l’amitié qui les réu­nit et dont ils souhait­ent entour­er leurs invités. 

Vive la Pouasie ! Vive la Poësie ! Restons curieux et poëtons ensem­ble ! Bon festival !

L’affiche 2022 a été réalisée à par­tir d’une œuvre de Chiara Mulas.

PROGRAMME