Pour cette pause esti­vale, Recours au poème a choisi de remet­tre en ligne les arti­cles et poèmes que vous avez con­sultés le plus durant cette année passée. Forte de ses bien­tôt 100 000 vues, offertes par des lecteurs de tous les hori­zons, toute l’équipe ne peut que vous remerci­er pour votre présence, et votre fidél­ité, et abor­der la ren­trée 2022 avec fierté et courage, pour que la poésie, lieu humain, et terre com­mune, vive encore des jours innom­brables, néces­saires en ces temps si incertains. 

Il est très émou­vant de con­stater que notre regret­té Jean Migrenne, col­lab­o­ra­teur et ami dis­paru en févri­er 2020, nous a lais­sé des chroniques qui con­tin­u­ent à être très con­sultées, comme “John Donne, Let­tres être amour” que nous avons remise en ligne, mais aus­si des tra­duc­tions d’une rare qual­ité, ici par­mi vos poèmes favoris, William Blake et Dylan Thomas dans une ver­sion qu’il nous avait offerte il y a déjà cinq ans.

Des clas­siques, certes, très appré­ciés, tout comme Baude­laire, présent par­mi les poètes et dans la rubrique Chroniques, lu par Mar­i­lyne Bertonci­ni mais aus­si par Garielle Althen. Rain­er Maria Rilke, Gar­cia Lor­ca, Tarkovs­ki, et une autre tra­duc­tion de William Blake par Jacques Dar­ras, Eury­dice et Orphée sous la plume d’An­nie Pelouze, Thier­ry Metz, Yves Gasc, Jean Rous­selot, pour des poèmes choi­sis par Christophe Dauphin, dont la Chronique “Trois poètes polynésiens” retient encore toute votre attention.

Nous avons aus­si pu con­stater avec émer­veille­ment que la poésie con­tin­ue, avance, grandit, grâce aux pages très fréquen­tées de ces nou­veaux  poètes : Vic­tor Malzac, Camille Sova, Christophe Pineau-Thier­ry, Per­rin Lang­da, Bilal Moullan… 

Pho­to © Mar­i­lyne Bertoncini.

Notre rubrique Revue des revues est elle aus­si un pas­sage que vous appré­ciez ain­si qu’en témoignent les arti­cles remis en ligne pour ce numéro d’été… Les Focus quant à eux mon­trent votre plébiscite pour la poésie Syri­enne, mais aus­si  et surtout ils dis­ent tout le souci que nous parta­geons ensem­ble pour nos frères ukrainiens à tra­vers les poètes aux­quels Mar­i­lyne Bertonci­ni   a passé un beau relai en  traduisant leurs poèmes, remis en ligne dans ce numéro ! 

Mer­ci pour cette année passée ensem­ble, avec, par, pour, la poésie ! 

Pho­to de Une © Mar­i­lyne Bertoncini.

mm

Carole Mesrobian

Car­ole Car­cil­lo Mes­ro­bian est poète, cri­tique lit­téraire, revuiste, per­formeuse, éditrice et réal­isatrice. Elle pub­lie en 2012 Foulées désul­toires aux Edi­tions du Cygne, puis, en 2013, A Con­tre murailles aux Edi­tions du Lit­téraire, où a paru, au mois de juin 2017, Le Sur­sis en con­séquence. En 2016, La Chou­croute alsa­ci­enne paraît aux Edi­tions L’âne qui butine, et Qomme ques­tions, de et à Jean-Jacques Tachd­jian par Van­i­na Pin­ter, Car­ole Car­ci­lo Mes­ro­bian, Céline Delavaux, Jean-Pierre Duplan, Flo­rence Laly, Chris­tine Tara­nov,  aux Edi­tions La chi­enne Edith. Elle est égale­ment l’au­teure d’Aper­ture du silence (2018) et Onto­genèse des bris (2019), chez PhB Edi­tions. Cette même année 2019 paraît A part l’élan, avec Jean-Jacques Tachd­jian, aux Edi­tions La Chi­enne, et Fem mal avec Wan­da Mihuleac, aux édi­tions Tran­signum ; en 2020 dans la col­lec­tion La Diag­o­nale de l’écrivain, Agence­ment du désert, paru chez Z4 édi­tions, et Octo­bre, un recueil écrit avec Alain Bris­si­aud paru chez PhB édi­tions. nihIL, est pub­lié chez Unic­ité en 2021, et De nihi­lo nihil en jan­vi­er 2022 chez tar­mac. A paraître aux édi­tions Unic­ité, L’Ourlet des murs, en mars 2022. Elle par­ticipe aux antholo­gies Dehors (2016,Editions Janus), Appa­raître (2018, Terre à ciel) De l’hu­main pour les migrants (2018, Edi­tions Jacques Fla­mand) Esprit d’ar­bre, (2018, Edi­tions pourquoi viens-tu si tard), Le Chant du cygne, (2020, Edi­tions du cygne), Le Courage des vivants (2020, Jacques André édi­teur), Antholo­gie Dire oui (2020, Terre à ciel), Voix de femmes, antholo­gie de poésie fémi­nine con­tem­po­raine, (2020, Pli­may). Par­al­lèle­ment parais­sent des textes inédits ain­si que des cri­tiques ou entre­tiens sur les sites Recours au Poème, Le Cap­i­tal des mots, Poe­siemuz­icetc., Le Lit­téraire, le Salon Lit­téraire, Décharge, Tex­ture, Sitaud­is, De l’art helvé­tique con­tem­po­rain, Libelle, L’Atelier de l’ag­neau, Décharge, Pas­sage d’en­cres, Test n°17, Créa­tures , For­mules, Cahi­er de la rue Ven­tu­ra, Libr-cri­tique, Sitaud­is, Créa­tures, Gare Mar­itime, Chroniques du ça et là, La vie man­i­feste, Fran­copo­lis, Poésie pre­mière, L’Intranquille., le Ven­tre et l’or­eille, Point con­tem­po­rain. Elle est l’auteure de la qua­trième de cou­ver­ture des Jusqu’au cœur d’Alain Bris­si­aud, et des pré­faces de Mémoire vive des replis de Mar­i­lyne Bertonci­ni et de Femme con­serve de Bluma Finkel­stein. Auprès de Mar­i­lyne bertonci­ni elle co-dirige la revue de poésie en ligne Recours au poème depuis 2016. Elle est secré­taire générale des édi­tions Tran­signum, dirige les édi­tions Oxy­bia crées par régis Daubin, et est con­cep­trice, réal­isatrice et ani­ma­trice de l’émis­sion et pod­cast L’ire Du Dire dif­fusée sur radio Fréquence Paris Plurielle, 106.3 FM.