Revue Nu(e) N°69

La revue Nu(e) est désor­mais héber­gée par Poezibao. Qu’est-ce à dire ? Une revue de qua­li­té, qui pro­pose la gra­tui­té de ses pages, télé­char­geables au for­mat PDF, il me semble que c’est à saluer. Ce N°69, consa­cré à Michel Finck, déroule un som­maire impres­sion­nant. 

Bien sûr, nous sommes habi­tués à des livrai­sons de belle tenue, mais l’accessibilité de Nu(e) n°69 ain­si que la pos­si­bi­li­té de consul­ter gra­cieu­se­ment cette source d’articles tou­jours de belle qua­li­té ne doit pas échap­per à tous ceux qui suivent de près ou de loin l’actualité poé­tique et artis­tique.

Gros volume de 405 pages, Nu(e) est pré­sen­té par Patrick Née, direc­teur de publi­ca­tion, qui s’exprime en ouver­ture de cet impre­sion­nant numé­ro. Les pre­mières pages pro­posent en effet un  entre­tien avec ce maître d’œuvre qui évoque sa démarche, et ses choix.

Le dos­sier consa­cré à Michèle Finck est le sup­port de diverses approches, toutes plus inté­res­santes les unes des autres. A com­men­cer par un ensemble de poèmes inédits de l’auteure, Cris-femmes, recueil dans le recueil, « témoi­gnant du der­nier état de son ins­pi­ra­tion ». 

Nu(e) n°69, consa­cré à Michèle Finck,
héber­gé par Poezibao.

Répondent à ces inédits un ensemble de poèmes/​hommages signés Pierre Dhainaut, Laurence Breysse-Chanet, Jean-Yves Masson, Patrick Quillier, puis des extraits de la cor­res­pon­dance de Michèle Finck avec divers des­ti­na­taires, par­mi les­quels des auteurs pré­sents dans ce numé­ro.

Il faut saluer un appa­reil cri­tique impres­sion­nant : Fabio Scott, Claire Gheerardyn, Yves Bonnefoy,  Jean-Pierre Richard, Salah Stétié, entre autres. Leurs articles, autour de l’œuvre de Michèle Finck, et les divers éclai­rages que ceux-ci pro­posent sur les écrits de la poète offrent des pistes de réflexion diver­si­fiées, et démontrent si besoin était que le poème est por­teur de poten­tia­li­tés séman­tiques infi­nies…: syn­chré­tisme artis­tique, ponts entre des lec­tures qui inter­rogent la forme, les dimen­sions séman­tiques et para­dig­ma­tiques du poème ou du recueil. Riches en pen­sées et en inter­ro­ga­tions, qu’une démarche her­mé­neu­tique ne manque pas de sus­ci­ter, sans y appor­ter d’autres réponses que des élé­ments de com­pré­hen­sion, réso­nances, liens enri­chis­sants en terme de com­plé­ments de lec­ture, qui éclairent et guident le lec­teur.

 Enfin, une biblio­gra­phie de Michèle Finck clos ce dos­sier, impres­sion­nante somme des dif­fé­rentes exé­gèses  à pro­pos de son oeuvre, et une recen­sion exhaus­tive de ses écrits.

Assurément, il ne faut pas man­quer de visi­ter cette revue qui regroupe  une somme pré­cieuse d’articles et de poèmes, à par­tir de l’œuvre remar­quable de Michèle Finck. Hébergée par Poezibao, dont il faut saluer l’initiative, elle est acces­sible à tous, et gra­tui­te­ment. Merci.

mm

Carole Mesrobian

Carole Carcillo Mesrobian est née à Boulogne en 1966. Elle réside en région pari­sienne. Professeure de Lettres Modernes et Classiques, elle pour­suit des recherches au sein de l’école doc­to­rale de lit­té­ra­ture de l’Université Denis Diderot. Elle publie en 2012 Foulées désul­toires aux Editions du Cygne, puis, en 2013, A Contre murailles aux Editions du Littéraire, où a paru, au mois de juin 2017, Le Sursis en consé­quence. En 2016, La Choucroute alsa­cienne paraît aux Editions L’âne qui butine, et Qomme ques­tions, de et à Jean-Jacques Tachdjian par Vanina Pinter, Carole Carcilo Mesrobian, Céline Delavaux, Jean-Pierre Duplan, Florence Laly, Christine Taranov,  aux Editions La chienne Edith. En 2018, elle publie Aperture du silence, chez PhB Editions​.et en 2019, A part l'élan, avec Jean-Jacques Tachdjian, aux Editions La Chienne. Parallèlement paraissent des textes inédits ain­si que des cri­tiques ou entre­tiens sur les sites Recours au Poème, Le Capital des mots, Poesiemuzicetc., Le Littéraire, le Salon Littéraire, Décharge, Texture, Sitaudis, De l’art hel­vé­tique contem­po­rain. Elle publie des articles ou des textes cri­tiques dans des revues papier telles que Libelle, L’Atelier de l'agneau, Décharge, Passage d'encres, Test n°17, Créatures , Formules, Cahier de la rue Ventura, Libr-cri­tique, Sitaudis, Créatures, Gare Maritime, Chroniques du ça et là, La vie mani­feste et Francopolis. Elle est l’auteure de la qua­trième de cou­ver­ture des Jusqu’au cœur d’Alain Brissiaud, et de nom­breuses notes de lec­ture, entre­tiens et articles, publiés sur le site Recours au Poème.