Une revue trimestrielle qui com­mence par un très bel édi­to du directeur de la pub­li­ca­tion Karim De Brouck­er, suivi par le focus sur un auteur, pour ce numéro 34 il s’agit de Marie Cosnay…

Un entre­tien précède un nom­bre impres­sion­nant d’articles et  de textes cri­tiques signés par des spé­cial­istes, ou des auteurs, des autri­ces, des ami(e) de la poète. Une approche pluridis­ci­plinaire, et riche, qui per­met de faire décou­vrir l’œuvre de l’artiste élu(e), sans empiéter sur la décou­verte de son univers et de ses productions.

D’autres rubriques sup­por­t­ent le som­maire de cette revue : « Partage de voix », « Voix d’ailleurs », « Mémoire », « Spo­rades »,  « Arts », et « Grapillage/lectures » …  Ces rubriques lais­sent une large place au poème, tant il est vrai que « Partage de voix » con­stitue les deux tiers du vol­ume. Aux côtés de Jacques Luc­ch­esi et d’Ada Mon­des, quel plaisir de retrou­ver Claire Légat, qui se fait bien trop rare !

Revue Phœnix n°34, Cahiers lit­téraires internationaux.

Le nom des autres rubriques sig­nale claire­ment le souci d’ouvrir les hori­zons et les approches. Il s’agit de créer des ponts entre les langues, les pays, les poètes, en pro­posant des pub­li­ca­tions bilingues. Pour ce numéro Daniel Beghè, poète ital­ien traduit par Mar­i­lyne Bertonci­ni, et Franck Merg­er qui nous offre  un aperçu de la poésie irani­enne. Ces rubriques per­me­t­tent égale­ment aux lecteurs de crois­er des noms par­fois peu aperçus, voire pas du tout. Les Grapillage/lectures  per­me­t­tent de clore le vol­ume sur des cri­tiques de recueils à décou­vrir. Divers points de vue se suc­cè­dent, des lec­tures signées notam­ment  Marie-Chris­tine Mas­set, Mar­i­lyne Bertonci­ni ou bien encore Philippe Leuckx…

Une revue qui compte donc dans ce paysage fran­coph­o­ne, par­mi celles qui por­tent la parole poé­tique en cette péri­ode où elle est si mal­menée par le con­texte san­i­taire. Une passerelle comme en évoque si mag­nifique­ment Claire Légat dans ces pages :

Hors-piste

Il m’incombe de rester 
passerelle
crédible
vers 
l’incréé

 

Et pour aller plus avant dans cette démarche, l’équipe a pu organ­is­er avec Entr­eRe­vues sa pre­mière vidéo élaborée à par­tir de ce beau numéro 34, en atten­dant celle du 28 date du Jeu­di des Mots qui sera dif­fusé sur YouTube,  et met­tra André Ughet­to, fon­da­teur de la revue, à l’honneur.

 

 

Soirée Phœnix, organ­isée par Entr­eRe­vues, “Marie Cos­nay & Co”. La revue Phœnix vous pro­pose une ren­con­tre autour de l’autrice invitée de son dernier numéro, Marie Cos­nay, ain­si que d’autres con­tribu­teurs du n° 34. Une con­ver­sa­tion avec Marie Cos­nay, War­ren Motte, Jane Sautière, Bern­abé Wes­ley, Daniele Beghè & Mar­i­lyne Bertoncini .

mm

Carole Mesrobian

Car­ole Car­cil­lo Mes­ro­bian est poète, cri­tique lit­téraire, revuiste et per­formeuse. Elle pub­lie en 2012 Foulées désul­toires aux Edi­tions du Cygne, puis, en 2013, A Con­tre murailles aux Edi­tions du Lit­téraire, où a paru, au mois de juin 2017, Le Sur­sis en con­séquence. En 2016, La Chou­croute alsa­ci­enne paraît aux Edi­tions L’âne qui butine, et Qomme ques­tions, de et à Jean-Jacques Tachd­jian par Van­i­na Pin­ter, Car­ole Car­ci­lo Mes­ro­bian, Céline Delavaux, Jean-Pierre Duplan, Flo­rence Laly, Chris­tine Tara­nov,  aux Edi­tions La chi­enne Edith. Elle est égale­ment l’au­teure d’Aper­ture du silence (2018) et Onto­genèse des bris (2019), chez PhB Edi­tions. Cette même année 2019 paraît A part l’élan, avec Jean-Jacques Tachd­jian, aux Edi­tions La Chi­enne, et Fem mal avec Wan­da Mihuleac, aux édi­tions Tran­signum ; en 2020 dans la col­lec­tion La Diag­o­nale de l’écrivain, Agence­ment du désert, paru chez Z4 édi­tions, et Octo­bre, un recueil écrit avec Alain Bris­si­aud paru chez PhB édi­tions. Elle par­ticipe aux antholo­gies Dehors (2016,Editions Janus), Appa­raître (2018, Terre à ciel) De l’hu­main pour les migrants (2018, Edi­tions Jacques Fla­mand) Esprit d’ar­bre, (2018, Edi­tions pourquoi viens-tu si tard), Le Chant du cygne, (2020, Edi­tions du cygne), Le Courage des vivants (2020, Jacques André édi­teur), Antholo­gie Dire oui (2020, Terre à ciel), Voix de femmes, antholo­gie de poésie fémi­nine con­tem­po­raine, (2020, Pli­may). Par­al­lèle­ment parais­sent des textes inédits ain­si que des cri­tiques ou entre­tiens sur les sites Recours au Poème, Le Cap­i­tal des mots, Poe­siemuz­icetc., Le Lit­téraire, le Salon Lit­téraire, Décharge, Tex­ture, Sitaud­is, De l’art helvé­tique con­tem­po­rain, Libelle, L’Atelier de l’ag­neau, Décharge, Pas­sage d’en­cres, Test n°17, Créa­tures , For­mules, Cahi­er de la rue Ven­tu­ra, Libr-cri­tique, Sitaud­is, Créa­tures, Gare Mar­itime, Chroniques du ça et là, La vie man­i­feste, Fran­copo­lis, Poésie pre­mière, L’Intranquille., le Ven­tre et l’or­eille, Point con­tem­po­rain. Elle est l’auteure de la qua­trième de cou­ver­ture des Jusqu’au cœur d’Alain Bris­si­aud, et des pré­faces de Mémoire vive des replis de Mar­i­lyne Bertonci­ni et de Femme con­serve de Bluma Finkel­stein. Auprès de Mar­i­lyne bertonci­ni elle co-dirige la revue de poésie en ligne Recours au poème depuis 2016. Elle est secré­taire générale des édi­tions Tran­signum dirigées par Wan­da Mihuleac.