Gwen Garnier-Duguy, fon­da­teur du site Recours au poème, a reçu le prix Yvan-Goll 2020 pour son recueil Enterre la parole (Édi­tions de Cor­levour). Le prix ne lui a été remis le ven­dre­di 10 juin dernier, sur la grande scène du Marché de la Poésie. 

Gwen Gar­nier-Duguy pub­lie ses pre­miers poèmes en 1995 dans la revue issue du sur­réal­isme, Supérieur Incon­nu, à laque­lle il col­la­bore jusqu’en 2005. En 2003, il par­ticipe au col­loque con­sacré au poète Patrice de La Tour du Pin au col­lège de France, y par­lant de la poé­tique de l’absence au cœur de La Quête de Joie. Fasciné par la pein­ture de Rober­to Mangú, il signe un roman sur son œuvre, Nox, aux édi­tions le Grand Souf­fle. Ses poèmes sont pub­liés dans les revues Sar­razine, La Sœur de l’Ange, POE­SIEDi­recte, Les cahiers du sens, Népenthès, Le Bateau Fan­tôme, La main mil­lé­naire, Nunc, Les hommes sans épaules, Phoenix, Siè­cle 21. Son poème Sain­teté je marche vers toi a été pub­lié dans L’année poé­tique 2009, aux édi­tions Seghers. Trois par­tic­i­pa­tions à des cat­a­logues d’Art : – Auguste Chabaud, la ville de jour comme de nuit, paris 1907–1912, édi­tions Réu­nion des Musées Nationaux, 2003 – Rober­to Mangù, Fuego, Edi­tions Ven­ti Cor­ren­ti, 2006 – Rober­to Mangù, Per­ma­nen­za, Edi­tions SHIN­fac­to­ry, 2007. En 2011, son pre­mier livre de poésie Danse sur le ter­ri­toire, amorce de la parole, paraît aux édi­tions de l’Atlantique, pré­facé par Michel Host, prix Goncourt 1986. En mai 2012, il fonde le mag­a­zine en ligne www.recoursaupoeme.fr, exclu­sive­ment con­sacré à la poésie. Il est égale­ment l’auteur des ouvrages Le corps du monde, pré­face de Pas­cal Boulanger, Cor­levour, 2014 ; Alphabé­tique d’aujourd’hui, L’Atelier du Grand Tétras, 2018, et Enterre la parole (Cor­levour, 2020).

Gwen Gar­nier-Duguy, Enterre la parole, suivi de La nuit Phoenix, Let­tre et post­face de Jean Mai­son, 2019, 17 €.

À  l’oc­ca­sion de la remise du prix, Gwen Gar­nier-Duguy a pronon­cé un dis­cours que Pro­fes­sion Spec­ta­cle repro­duit in extenso.