Marie-Ange Sebasti, Le Phare inextinguible

Par |2022-01-21T09:34:47+01:00 20 janvier 2022|Catégories : Actualités|

Marie-Ange Sebasti nous a quit­tés hier. Née à Lyon où elle a vécu, elle était chercheuse habil­itée à diriger des recherch­es (HDR) en let­tres clas­siques, mais égale­ment l’auteure de pub­li­ca­tions dans le domaine de la lit­téra­ture grecque de l’Antiquité tardive.

“Elle s’est tou­jours con­sacrée à l’écriture. Elle pub­lie des poèmes, de courts réc­its, est accueil­lie dans divers­es revues, des antholo­gies, et col­la­bore avec d’autres artistes.” On trou­ve ces quelques mots sur son site per­son­nel, http://www.marieangesebasti.fr. Un lieu dis­cret et clair, qui lui ressem­ble, et qui laisse tout l’e­space au vis­i­teur, au lecteur. Car elle était ain­si, elle offrait sa voix, con­tenue tout entière dans le poème, à ceux qui la lisaient, l’é­coutaient. Mem­bre du CA de la Mai­son de la Poésie Casa di à puisia de Corse, et présente dans de nom­breuses man­i­fes­ta­tions où elle pou­vait partager généreuse­ment sa pas­sion, elle laisse une œuvre impor­tante, limpi­de et intense, bien au-delà de toute con­sid­éra­tion anec­do­tique, mais qui énonce dans chaque vers l’immense périple de l’humain, cha­cun, et tous. 

Entre­tien avec Marie-Ange Sebasti, poète. Entre­tien pré­paré et mené par Chan­tal Rav­el pour les Coïn­ci­dences poé­tiques le 9 mai 2019.

Le phare inextinguible
Le sémaphore infatigable
sig­nalant l’embellie des prochains sillages

La tour qui prévient de l’orage
et proclame les mots 
des anciens seuils

Mon néces­saire de voyage

Extrait de « Notre héritage n’est pas forter­esse », Méditer­ranéennes 12, été 2001.

 

Marie-Ange Sebasti sur Recours au poème

Feuil­letons… Rome DEGUERGUE, Marie-Ange SEBASTI, Chan­tal RAVEL Christophe SANCHEZ, Gérard BOCHOLIER, par Mar­i­lyne Bertoncini.

Antholo­gie Le Courage des vivants, par Car­ole Mesrobian.

Présentation de l’auteur

Marie-Ange Sebasti

Marie-Ange Sebasti est née à Lyon le 5 févri­er 1944. Elle a fait des études de Let­tres clas­siques, un doc­tor­at en lit­téra­ture grecque et obtenu le diplôme d’Ha­bil­i­ta­tion à diriger des recherch­es. Elle est spé­cial­iste de la lit­téra­ture grecque tar­dive. Elle a vécu à Lyon et a tra­vail­lé à la Mai­son de l’Ori­ent et de la Méditer­ranée (CNRS). Hel­léniste, elle est égale­ment l’auteur de tra­duc­tions, d’édi­tions de textes et d’autres pub­li­ca­tions dans le domaine de la lit­téra­ture grecque de l’An­tiq­ui­té tardive.

Bibliographie 

Poésie

Effleure­ments, Édi­tions Regain, 1963

Paroles pour une île, Pro­mo­tion et Édi­tion, 1967

Comme un chant vers le seuil, Mai­son Rho­dani­enne de Poésie, 1970

Con­tours appar­ents, Laudes, 1989

Presque une île, pré­face de Charles Juli­et, La Marge Édi­tion, 1997 (réédi­tion Colon­na Édi­tion, 2010)

Corse dans le cha­lut des jours, avec Monique Pietri, pho­tographe, Les Édi­tions de l’Envol, 2001

Marges arides, 2006 (rééd. col­lec­tion Poésie XXI, 2010)

Per­mis flu­vial, Bul­letin spé­cial des Cahiers de Poésie-Ren­­con­tres, 2006 (repris dans Haute Plage, 2011)

La porte des lagunes, Édi­tions Sang d’encre, 2006

Villes éphémères, avec Monique Pietri, pho­tographe, pré­face de Jean-Pierre Lemaire, Jacques André Édi­teur, 2007

Bas­tia à fleur d’eau, avec Monique Pietri, pho­tographe, pré­face de Marie-Jean Vin­ciguer­ra, col­lec­tion La mar­que d’eau, Jacques André Édi­teur, 2008

Venise févri­er, avec Monique Pietri, pho­tographe, col­lec­tion La mar­que d’eau, Jacques André Édi­teur, 2010

Haute plage, suivi de Per­mis flu­vial, col­lec­tion Poésie XXI, Jacques André Édi­teur, 2011

Cette par­celle inépuis­able, col­lec­tion Poésie XXI, Jacques André Édi­teur, 2013

La con­nivence du marc­hand de couleurs, col­lec­tion Poésie XXI, Jacques André Édi­teur, 2016.

 

Courts récits

Heures de pointe, Le pont du Change, 2014

 

Publications à tirage limité

Abor­dée. Poème. Pein­ture orig­i­nale d’André Jolivet. Lit­tle Big Book Artist – Le monde des îles – Corse, 2015

– Livret d’art, col­lec­tion Cod­i­cilles, &, n°3, sur 8 pho­togra­phies d’eOle, 2009

– Un poème, une gravure de Bernadette Planchenault, Édi­tions Empreintes : Seuils, 2002

Demain, 2004

Envolée, 2008

Sa poésie est accueil­lie dans des revues, des antholo­gies. Plusieurs poèmes ont été traduits en ital­ien, espag­nol, roumain, litu­anien, islandais, corse

Autres publications

Ougar­it, la terre, le ciel, textes réu­nis par Marie-Ange Sebasti et Joël Ver­net, pré­face d’Yves Cal­vet, textes de Myr­i­am Anta­ki, Kari­ma Berg­er, Jacques Cazeaux, Françoise Cloarec, Salah Stétié, Marie-Ange Sebasti, Joël Ver­net, Mar­guerite Yon, La part des anges édi­tion, 2004

Hel­léniste, elle est l’auteur de tra­duc­tions, d’éditions de textes et d’autres travaux dans le domaine de la lit­téra­ture grecque de l’Antiquité tardive.

Poèmes choi­sis

Autres lec­tures

Regarde, Marie-Ange, on voit la Corse !

En hom­mage à Marie-Ange Sebasti, 5 févri­er 1944 — 19 jan­vi­er 2022 Les poèmes de Marie-Ange sont en nous, dans tout notre être, pour longtemps, nous l’espérons pour tou­jours, comme l’est son regard […]

Aller en haut