The Night Watch­man (Gar­di­en de nuit) de Louise Erdrich a rem­porté le Prix Pulitzer 2021 dans la caté­gorie fic­tion. Natal­ie Diaz quant à elle, a reçu le prix Pulitzer de poésie 2021 pour son dernier recueil, Post­colo­nial Love Poems.

Natal­ie Diaz quant à elle a reçu le prix Pulitzer de poésie 2021 pour son dernier recueil Post­colo­nial Love Poems. Natal­ie Diaz est mem­bre de la nation Indi­enne Mojave (Akimel O’odham), c’est à dire orig­i­naire du désert (elle a gran­di à Fort Mojave, Cal­i­fornie), dans le sud-ouest des Etats-Unis. Anci­enne bas­ket­teuse pro­fes­sion­nelle, elle vit main­tenant dans la com­mu­nauté Indi­enne de Gila Riv­er, où elle milite, et agit afin que sa langue trib­ale soit une langue vivante util­isée au quo­ti­di­en. Elle par­le aus­si couram­ment l’espagnol. Natal­ie défend la cause fémin­iste, elle enseigne depuis 2018 à l’université d’état d’Arizona. Elle a fait un début fra­cas­sant avec son pre­mier recueil, When My Broth­er Was An Aztec (2012, Cop­per Canyon Press), qui lui ont valu des nom­i­na­tions à des prix lit­téraires pres­tigieux. Sa poésie est enrac­inée dans son expéri­ence quo­ti­di­enne de la réserve. Son ton est mor­dant, ironique, puis­sant. Dans ces textes, pros­es et vers, les images foi­son­nent, le réal­isme mag­ique y est à la fois moqué et à la fois util­isé. L’un des per­son­nages évo­qués est celui de son frère aîné, jeune-homme qui som­bre dans la drogue.

Nathalie Diaz, Post­colo­nial Love Poem, Faber & Faber, 128 pages, 13 € 12.

Dans Post­colo­nial Love Poems (Gray­wolf Press), on retrou­ve incidem­ment le frère, mais une réflex­ion plus pro­fonde émerge sur le rap­port des langues entre elles (Anglais, espag­nol, Mojave), sur com­bi­en la cul­ture irrigue et nour­rit notre rap­port à la terre, au ter­ri­toire et au monde. Ce livre offre des images fortes et des com­para­isons char­nelles, des points de vue sur le fleuve Col­orado qui est ressen­ti comme le pro­pre corps de la poète. Une tra­duc­tion en Français de Natal­ie Diaz est en pré­pa­ra­tion et sor­ti­ra aux édi­tions des Lisières.