> Marie-Christine Masset, Figura

Marie-Christine Masset, Figura

Par |2019-06-03T13:45:47+02:00 4 juin 2019|Catégories : Marie-Christine Masset, Poèmes|

Figura

 

Elle est appa­rue
une nuit d’été.
Certains la vou­laient claire,
d’autres invi­sible.
Elle dépla­çait sans effort
les monts et les roches.
Elle res­sem­blait
aux jambes écar­tées
des femmes en couches.
Désirer l’attraper
comme on serre dans ses mains
un pois­son fré­tillant
était signe de vie.
Ni feu
ni air
ni terre
ni eau
mais à son approche,
la plus petite des herbes
vibrait.
Les nuits d’été,
on pou­vait entendre de loin,
nos rêves cré­pi­ter en elle.
Personne ne répé­tait rien à per­sonne.
(Seul ce qui parle dans le secret
invite le poème en par­tage).

 

Viens, dit-il

Eclairé par la lune,
un arbre dans la nuit,
ouvre un pas­sage.

« Viens, dit-il, je suis ton œil et ta main,
tu ver­ras, tu tou­che­ras. 

 Hier, des hommes et des femmes ont lan­cé
dans la mer une pous­sière rouge,
soleil et sang séché,
un peu de ta mémoire, c’est vrai.

 Reprendre les paroles
de la chan­son englou­tie
t’aurait noyée.

 Il n’est que le vent
pour ber­cer mes feuilles,
et mes rêves, je te le pro­mets,
seront les tiens. »

 

 

 

 

 

 

Aller à l’autre

Une île au milieu du fleuve
affronte la man­grove-arai­gnée.
Ce qui sem­blait impos­sible étreinte
calme les oiseaux cachés.
Quand la lune éclaire les pay­sages,
sur les feuilles des palé­tu­viers,
d’étranges lignes de feu tissent
des chants mêlés d’air et de terre.
Nous, peut-être, et ce que nous serons
dans l’abandon consen­ti de nos rives.

 

Partition nocturne

Juste après son départ,
le fond des herbes a rou­gi.
Ce n’était pas le signe
d’un oubli ou d’un adieu.
(Certains pay­sages se replient
en cas de silence).

Quand, fos­si­li­sés, les mots
n’ont plus de réson­nances,
ce qui se terre dans les visages
est un gouffre
où le masque du temps
a figé une his­toire
impos­sible à effleu­rer.

Si une nuit d’orage,
elle s’anime et englou­tit
jusqu’à son reflet,
une pluie mêlée de clar­té
écar­te­ra les herbes.

Il fera bon reve­nir
mar­cher entre les brins
comme entre les notes
d’une musique nou­velle.

 

 

à Olivier Sigrist

 

Autre vision du feu

.

Tu lis sur le sable
un vent qui s’annonce,
et pour­tant tu te réjouis
de n’avoir plus à comp­ter
les étoiles dans le ciel
pour chas­ser les pré­da­teurs.

Il est des tem­pêtes aimées
comme l’eau claire.

Elles aiguisent ta voix,
effacent tes traces et
celles des bêtes sau­vages,
te donnent assez de nuit
pour rêver, et de jour,
pour après elles,
démê­ler les herbes
comme on tresse
sa des­ti­née.

 

 

à Jean Joubert, I M

 

 

Cette histoire

 

Et si la vie n’avait elle-même
qu’une vie et le savait,
que ferait-elle de tout ce bleu
qui inonde le monde
ou de cette glace
qui attend que nous appre­nions
tous à par­ler ?

Se per­drait-elle à ralen­tir
le cours des fleuves,
comme on le fait par­fois,
avant de dési­gner
dans la langue des rêves
ces ombres qui affolent nos déserts ?

Peut-être nous ferait-elle devi­ner
cette his­toire plus douce
que toutes les autres
qui crisse dans les sables
mais ne s’écrit pas ?
Cette his­toire où les forêts
existent avant les arbres
et l’avenir avant la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l’auteur

Marie-Christine Masset

Marie-Christine Masset est née à Ruffec en Charente en 1961. Après avoir vécu au Maroc et en Suède, elle a long­temps habi­té près des Cévennes à Saint-Jean-de Buèges. Elle vit à pré­sent à Marseille où elle enseigne les Lettres.

Bibliographie

  • Diaclase de nuit, Hors Jeu Editions, 1994
  • Parole Brûlée, L’arbre à parole, Belgique, 1995
  • L’Embrasée, Editions Jacques Brémond, 1998, prix Ilarie Voronca
  • Le seul oiseau ou le secret des Cévennes, Edition Lacour Ollé, Nîmes, 2005
  • Ile de ma nuit, Encre Vive, 2006
  • Et pour­tant elle tourne, L’Harmattan, 2007
  • Visage de poé­sie, antho­lo­gie, Jacques Basse, Editions Raphaël de Surtis, 2009
  • Yarraan, La Porte, 2012
  • Terre de Femmes, antho­lo­gie poé­tique , Angèle Paoli, Terres de femmes, 2012
  • Une fleur jaune dans la mon­tagne, L’Harmattan, 2012
  • Livres d’artiste avec Joëlle Jourdan, pho­to­graphe et plas­ti­cienne
    • Entre feu et cris, 2007
    • Trêve lumi­neuse, 2008
    • Partage des eaux, Editions Trouvailles, 2008
    • Eau Constellée, 2009
Marie-Christine Masset

Autres lec­tures