Philippe Tancelin, Compagne de beauté sur les hauts plateaux d’exigence

2018-02-12T14:59:17+01:00

 

Com­pagne de beauté sur les hauts plateaux d’exigence
un vent souffle
qui presse l’in­cendie de tes pas
ouvre sur la clameur du pays dérobé

En l’autre part des choses : cette fragilité de l’in­fi­ni sur la neige
puis
ta voix marte­lant le sens d’ap­proche du vaisseau
dans l’é­ten­due rebelle

La mémoire a ce goût de nuit
errant de frag­ments en fragments
sur la terre apparue du pire
coule l’eau-blessure d’horizon
et son sens
Je ne sais quand
mais je le sais de toujours

je sais qu’en­tre l’il­lu­mi­na­tion d’être deux
et la crainte de la disparition
nous avions tendu
d’om­bre en ombre
à nos présences
cette main d’interstices
qui hante le sens arrêté de la fidélité
vit l’engagement
« À hau­teur de mourir pour vivre »
 

Présentation de l’auteur

Philippe Tancelin

Philippe Tancelin est né Le 29 mars 1948 à Paris. Doc­teur d’Etat en Philoso­­phie-Esthé­­tique. Il est l’auteur de nom­breux ouvrages dont :

  • Ecrire, ELLE 1998 ;
  • Poé­tique du silence, 2000 ;
  • Cet en-delà des choses, 2002 ;
  • Ces hori­zons qui nous précè­dent, 2003 ;
  • Les fonds d’éveil, 2005 ;
  • Sur le front du jour, 2006 ;
  • Poé­tique de l’étonnement, 2008 ;
  • Poé­tique de l’Inséparable, 2009 ;
  • Le mal du pays de l’autre ; 
  • L’ivre tra­ver­sée de clair et d’om­bre, 2011 ;
  • Au pays de l’in­di­vis aimer (…) éd. l’Harmattan, 2011. 
  • Tiers-Idées, Hachette 1977; En col­lab­o­ra­tion avec G. Clancy ;
  • Frag­­ments-Delits,  Seghers 1979 ;
  • L’été insoumis, 1996 ;
  • Le Bois de vivre, l’har­mat­tan, 1996 ;
  • L’Esthé­tique de l’om­bre, 1991 ;
  • La ques­tion aux pieds nus ; 
  • En pas­sant par Jénine, 2006 (éd. l”Harmattan) ;
  • Le Théâtre du Dehors, Recherch­es, 1978 ;
  • Manoel De Oliveira, Dis-voir I987 ;
  • Théâtre sur Paroles, Ether Vague 1989 ;
  • Entre­tiens avec Bruno Dumont, Dis-voir, 2002.

 

Philippe Tancelin

Autres lec­tures

Aller en haut