> Abdelhadi Saïd, Partie de chasse

Abdelhadi Saïd, Partie de chasse

2017-12-30T13:32:12+00:00

 

Nous tâchons d’exister notre soûl, moi cla­vier d’orage amène, et toi, colombe récur­sive dont le rire roux sans fin coule.

Soudain je gla­tis et nous vaquons à l’air plé­tho­rique, col­por­tant à tra­vers le loin­tain notre humain dédain des choses vues.

C’est dans des hau­teurs insoup­çon­nées que nos yeux découvrent la fosse com­mune des ter­riennes joies. Et quand s’obscurcit la ligne assi­due de l’horizon, moi comme per­du dans le tumulte de tes cils je suf­foque avec aisance.

Nous ren­trons avec dans l’âme le gibier de la mort. Je savais que tu triom­phe­rais. Seule mon accou­tu­mance rouge à tes ailes per­sis­tantes un jour te per­dra.

Moi poème, moi sa fin. En toi je m’engloutis oui.

Présentation de l’auteur

X