> Abel Marie Lazare

Abel Marie Lazare

Par | 2018-05-22T02:38:34+00:00 6 mars 2014|Catégories : Blog|

 

Un soir vers minuit,
Mon soleil s’est cou­ché
Et ne s’est pas rele­vé.
Seul,
Dans l’obscure nuit,
Il m’a, contre son gré,
Abandonné.
Pour tou­jours,
Mon soleil s’est cou­ché.
Seul,
Sans lui, je m’ennuie.
Je ne peux plus chan­ter.
Je ne peux plus dan­ser.
La joie, on dirait, me fuit.
Seul,
Le cœur gla­cé,
Quelque chose, en moi, s’est cas­sé
Car ce soir-là, un peu avant minuit,
Près de la ville de Poitiers,
Mon Abel, à moi,
Mon Abel, s’est cou­ché.
  Il ne s’est plus rele­vé.

 

 

Ce poème a paru dans l’Anthologie de poé­sie France/​Maroc orches­trée par Nasser-Edine Boucheqif, édi­tions Polyglotte, 2013, après avoir été édi­té dans Plume Vagabonde Ed, France-Libris, mai 2012
 

X