Albert Guig­nard est né en 1962, à Lyon.

L’acte d’écriture se déclen­cha spon­tané­ment vers la fin des années 80 lorsqu’il lia son des­tin à celui d’un cheval et rompit avec ses orig­ines ouvrières et urbaines pour venir vivre plus près des forces de la Nature, dans les monts du Lyonnais.

Au print­emps 2000, il y fonde les édi­tions du mont Popey qu’il qual­i­fie de Maquis culturel.

Même s’il a débuté son chemin d’écriture avec la fic­tion romanesque, Albert Guig­nard revendique l’identité de poète sauvage (Wikipé­dia). Sa poésie a été pub­liée à P.L.S. (Place de la Sor­bonne). Revue inter­na­tionale de poésie con­tem­po­raine de l’université Paris-Sorbonne.

Une antholo­gie de poètes Français et Maro­cains, parue en 2013 aux Edi­tions Poly­glotte, s’est fait, égale­ment, l’écho de sa création.

Les revues Imprévue et Décharge devraient faire de même prochainement.

 

Depuis l’automne 2011, Albert Guig­nard ani­me un blog : maquisculturel.wordpress.com