Alber­tine Benedet­to, vit et tra­vaille à Hyères depuis 1992, renouant avec ses orig­ines méditer­ranéennes  après des études de Let­tres à Paris.

Ses poèmes ont paru en revue (Frich­es, Aujourd’hui Poèmes, Rehauts, Autre Sud, Décharge, Poésie sur Seine, Phoenix).

Des recueils ont été publiés :

Lus­tra­tio, sous le pseu­do­nyme d’Albertine Héraut, en 2001 (Prix de l’Edition poé­tique des Poètes de l’amitié, Beaune).

Je sors, édi­tions des Cahiers de l’Egaré, mars 2008

Effrac­tion, pho­topoèmes, en col­lab­o­ra­tion avec Pas­cal Fayeton, Cahiers de l’Egaré, 2009

Glos­so­lalies,  édi­tions de l’Amandier, Paris, juin 2013

 

Cer­tains de ses textes ont été  mis en musique, notam­ment Requiem pour une mère par Tris­tan-Patrice Chal­lu­lau (Grand Prix Reine Elis­a­beth, 1991).