> ANNONCIATION DU FEU [7]

ANNONCIATION DU FEU [7]

Par |2018-08-22T02:21:27+00:00 11 octobre 2012|Catégories : Blog|

  

   Cela gran­dit comme la peau du cilice
   mor­dant la chair de l’âme à grand-peine.
   Imperceptible feu dans les entrailles.
   Petite bataille à chaque recoin du corps.
   Cela gran­dit comme un poin­çon qui cherche la mort.

   Quand de leurs extré­mi­tés les doigts dis­til­lent du feu
   quand ils éclairent
   quand les os brûlent
   quand l’haleine est un trou de fumée
   quand tous les noms s’éteignent
   la brû­lure est un enfant aban­don­né.
   Comme l’absence brûle sur le papier mouillé !
   Cendres de l’avenir.

 

Choix et tra­duc­tion de l’espagnol (Argentine) par Yves Roullière
 

X