> Aubes distantes

Aubes distantes

Par | 2018-02-20T22:20:52+00:00 10 février 2013|Catégories : Blog|

 

Aubes dis­tantes ; l’une
Signe d’un lise­ré de sang, l’autre par prin­cipe ne signe­ra rien :

 

Grise mal réveillée se lan­guis­sant de
Gésir encore aux lignes d’horizon

 

 

À l’homme, dit-elle, d’apposer son paraphe.

_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​_​
 

Au matin sus­pen­du, éd. Rue des Promenades, 2012

 

(Reichelt) au matin sus­pen­du évoque les der­nières minutes de François Reichelt, mort le 4 février 1912, suite à l'infructueux essai d'un para­chute de sa fabri­ca­tion du haut du pre­mier étage de la tour Eiffel. Ce qui est trou­blant et fut peut-être une pre­mière his­to­rique, c’est que la chute et la mort de Reichelt ont été fil­mées. J’y ai vu comme une pré­mo­ni­tion du xxe siècle com­men­çant et la nais­sance d’un fan­tôme venu à ma ren­contre bien des années plus tard, enfant, puis jeune homme, sur les lieux mêmes du drame. 

 

Sommaires