> Cantiga para Ella

Cantiga para Ella

Par | 2018-05-21T18:34:19+00:00 5 décembre 2013|Catégories : Blog|

 

CUANDO las manos del uni­ver­so
se atre­ven a mecer
tu cabel­lo con tal irreal desa­ti­no
una luz úni­ca, intensí­si­ma, se
enciende en el vino 
en la casa del poe­ta, al borde
del acan­ti­la­do.
 
Una luz úni­ca, intensí­si­ma, y
el vien­to recién naci­do
impul­sa al navío vio­le­ta
contra el muelle y el alba­tros chil­lón.
Todo esto sucede cuan­do
el uni­ver­so mece tu cabel­lo.

Y cuan­do atás tu cabel­lo con
una del­ga­da cin­ta de seda
como quien pre­tende conte­ner
una tor­men­ta en un dedal
las nubes caen sobre Tongoy
y yo pas­to­reo pala­bras
en el cos­mos, en la luna,
y es mi úni­ca ambi­ción

que tu cabel­lo crez­ca en mi pecho
que tu cie­lo que­pa en mis pupi­las
que tus llan­tos empa­pen mi voz.

 

 

Chanson pour elle

 

Quand les doigts de l’univers
Osent cares­ser
Tes che­veux avec une telle douce folie
Une lumière unique, très intense,
S’allume dans le vin, dans la mai­son du poète,
Au bord de la falaise.
Une lumière unique, très intense,
Et le vent nou­veau né
Renvoie le navire vio­let
Contre le quai et l’albatros criard
Tout ceci arrive quand
L’univers caresse tes che­veux

Et quand tu attaches tes che­veux
Avec un fin ruban de soie
Comme qui pré­tend enfer­mer
Un orage dans un dé  à coudre
Les nuages tombent sur Tongoy
Et je fais paître des paroles
Dans le cos­mos, sur la lune,
Et là est ma seule ambi­tion

Que tes che­veux poussent sur ma poi­trine
Que ton ciel tienne dans mes pupilles
Que tes pleurs noient ma voix.

 

 

extrait du livre inédit « Cantiga para Ella »
Traduits par Prof. Cristina Madero (ex Maître de Conférences – Universidad dc Poitiers)
 

X