> CANTIQUE DU DESOEUVREMENT

CANTIQUE DU DESOEUVREMENT

Par | 2018-05-23T01:40:02+00:00 18 mai 2014|Catégories : Blog|

 

Sucre rose de vin, cou­ronne d’épines
Silhouette fine, perle glisse en son sein.
J’ai depuis bri­sé l’autel où les filets rouges se mêlent désor­mais au miel,
et au lait.
L’orage a pas­sé, les buis fris­sonnent, les gazons se ramol­lissent
et les bancs res­tent inoc­cu­pés.
Abandonner le calice qui ruis­selle de rosée sale,
moquer le teint des fleurs,
rire des canaux qui se consument
là-bas
et jeter les che­mins de halage vides.
Les pierres auront rai­son.
Les contes brûlent en feu blanc.

X