> ce fut, au départ

ce fut, au départ

Par | 2018-05-23T01:40:45+00:00 21 avril 2014|Catégories : Blog|

ce fut, au départ, de la cam­pagne qu'un couple
voya­geait, épris d'eux et du monde. le pano­ra­ma
était sublime, l'horizon repous­sé à des dis­tances
pro­di­gieuses. mes parents aimaient se pro­me­ner
lon­gue­ment ensemble. ils se mou­vaient      
inlas­sa­ble­ment, jour et nuit. quand ils venaient           
me voir ils s'approchaient sur un champ d'orge              
et j'attendais pour les accueillir. un fili­grane         
mar­quait leur double corps par lequel ils           
occul­taient l'éclat d'une droi­ture pro­vo­cante.               
leurs jaunes, leurs bleus, leurs bruns avaient          
fon­du en une seule sub­stance aux brillances         
tur­quoise, jaune noir. leur double fut cer­né par                  
des épis alors qu'un feu, brus­que­ment étouf­fant,
gran­dis­sait à leur abord. or, ils bou­geaient dans                 
un brouillard sans décor, ajou­taient la noblesse à
l'insomnie de nos évé­ne­ments. sous leur par­faite            
digni­té régnait tout leur res­pect d'autant plus                 
qu'il y eut une publi­ci­té monstre autour d'eux.             
puis, les extra­or­di­naires per­son­nages fémi­nin et
mas­cu­lin du "sang" se fai­saient chair en moi. ils              
me met­taient à genoux sous des strates                     
ora­geuses de cha­leur.

 

 

 

extrait de "ébou­le­ment de ter­rain"

X