> Cerise, soleil noir

Cerise, soleil noir

Par |2018-10-19T04:40:20+00:00 24 février 2013|Catégories : Blog|

 

Le soleil noir des cerises,
le sang por­té aux lèvres
encore  et  tou­jours
avec le temps qui passe ;
le temps pas­sé
sur le visage et le livre des mains.
On se regarde du bout des doigts,
on porte le fruit à la bouche ;
On cherche sa lumière.
On espère un reflet, un seul,
sur le poli de la peau
Est-ce la nôtre ? Est-ce la sienne ?
Ton silence fait trem­bler le ver­ger tout entier.
La nuit se fait pulpe
le soleil s'est figé sur sa branche,
Dans l'herbe nous ne dor­mons que d'un oeil
rou­lé sur nous-même, en nous,
noyau ! Cellule !
Souvenir tendre sous la dent
de la mémoire.
Ensemble, nous sommes ce soleil noir
friable sous le bec jaune du merle

*

Nous sommes ce fruit mûr
sous l'accord par­fait de tes doigts.
Voyage de silence et de pluie sur l'écorce,
le corps et son men­songe.
Cerise le vent porte le mes­sage des feuilles,
il l'épèle et le dénude.
Une fois encore tu cajoles le silence
Devant la fenêtre tu berces cha­cun de ses non-dits.
Tout fris­sonne et fris­sonne encore
jusqu'à se qu'apparaisse
l'ombre du chat, et cette vie
qui nous échappe
comme le fruit qui tombe d'une branche.
 

inédits 2012

X