> C’est d’un geste de zéphyr

C’est d’un geste de zéphyr

Par |2018-08-15T19:14:06+00:00 13 décembre 2014|Catégories : Blog|

 

C’est d’un geste de zéphyr que le vent souffle sur l’eau,
Provoquant de ces rondes à la sur­face de l’étang
Où se mirent les libel­lules,

Dans des cercles élar­gis qui en gagnent les rives
Et qui font ondu­ler
Les tapis de nénu­phars  –

Comme ta voix sur mon âme,
En expi­rant de tes lèvres,
Fait trem­bler tout mon cœur de son souffle attié­di
Et, recou­vrant mon visage de sa résille invi­sible,
Le dore
De ta vive beau­té sur les nards de l’Orient
Et
Du cin­na­mome qui croît sur les monts de Palestine…

Et la mésange, du creux des bois,
Peut appe­ler le soleil qui caresse les troncs :

C’est ain­si
Que je me perds à la dou­ceur de tes seins,
Dans l ‘amen à la voix des Dieux
Qui s’offre de la sorte  –

Dans la prière qui jaillit
 

X