> Choix de poèmes d’Yves Broussard

Choix de poèmes d’Yves Broussard

Par |2018-08-20T14:36:13+00:00 22 janvier 2016|Catégories : Blog|

 

Poèmes inédits

Cette fleur
unique en l’espace flou
défie
le temps
et ses ori­gines

À ses pieds
quelques pétales blancs

res­tés là
pour mar­quer
son infi­nie gran­deur

 

*

Il neige avec splen­deur
sur Bois Vésin

La mon­tagne
en par­tie cachée

veille et pèse
Sur l’à peu près
du monde

 

*

Quelquefois
le sublime côtoie
l’inconscient sup­po­sé

C’est alors
que dans un fré­mis­se­ment
intense
le bon­heur s’instaure

là où rien ne l’attendait

            Poème ins­pi­ré par la toile de Cézanne, La mon­tagne Sainte-Victoire

 

 

 

Le Tout ou le Rien*

à Joëlle Gardes

Amitié vraie

Les poètes ici
ont lais­sé bien des traces

Traces de leurs pas­sages
mais aus­si traces de leurs rêves
par­ta­gés ou non

La porte disent cer­tains
res­te­ra tou­jours ouverte
sur l’immense le tout et le rien

Et l’avenir nous rejoin­dra
cepen­dant que dans la pour­suite du voyage
la splen­deur per­du­re­ra

L’infini et l’espérance
nous condui­ront tou­jours
vers l’inespéré
avec la paix l’amour et la joie

De l’aube au cou­chant
la trans­pa­rence
majes­tueuse en sa déme­sure
vivi­fie le par­cours de l’homme
et lui confirme
le bon­heur d’exister

cepen­dant que l’espace et le temps
unis encore et tou­jours
dans la pour­suite du rêve
confèrent à l’homme
toutes les rai­sons d’espérer

*

Toujours le ciel adorne
la mon­tée
du siècle

Aux extrêmes
du Tout

Ménageant
le meilleur et le pire

Il s’affirme
en l’heure bleue
dans le chant du jour

comme d’autres
en la pers­pec­tive du matin

* Cette suite a été publiée dans la revue Les Archers n° 26, juin 2015

 

X