> Claire île [extrait II]

Claire île [extrait II]

Par |2018-08-15T01:36:27+00:00 26 octobre 2012|Catégories : Blog|

l'illuminée requête     de voix vive
où je t'assigne
et ton refus serait

l'engloutissement

dans les bai­sers je par­lais racon­tais explo­rais ima­gi­nais confon­dais c'étaient les arbres les feuilles le ciel les nuages c'étaient tes inté­rieurs nos dehors dedans
tu n'entendais pas seules tes lèvres écou­taient elles me com­pre­naient sans rete­nue

tu oubliais de me dire tu t'oubliais j'allais tom­ber nous tom­bions laisse et la foule nous contour­nait et je sou­le­vais ta bosse de pas­sa­gère ton équi­page de poète des champs le sac à dos de ton air pen­ché je l'alourdissais d'un bai­ser volé tu m'en volais dix à la fois tu oubliais de comp­ter je te racon­tais mes oublis et nous per­dions le fil de nos lèvres je te rejoi­gnais dans le bain en nage ta lumière claire

en quel temps te revoir
de jour et nuit sous lèvres tu vien­dras
tom­ber je vais
tu me touches tout le jour
c'est nuit dans nos yeux
claires lumières

ma main a dis­pa­ru d'écrire
l'as prise empor­tée où milieu des mers
quelle île la seule et com­ment les doigts dans tes lèvres
ça saigne ne vois le rouge qui coule en fil
tresse che­ve­lure en cou­rant de fleuve en del­ta
sable ocre                est-ce eau claire
d'écrire arra­chée décol­lée au bord
cou­pant de toi
tous ces bai­sers de bouche de doigts
je cours
après une armée suf­fi­ra pas et peur au ventre mes sol­dats
c'est fable et je conte
je cours
elle ne se reprend pas don­née
où es-tu cette île de voix j'erre sans toit
pas plus mirage pas plus mer
noyé j'erre de nage
c'est plus sage n'écris pas lui dis

                                                           si tu l'as
                                                           mange !

j'ai lu tu disais
ne puis ne plus
à la vie à la nue – me disais mais mort s'en
plus puis encore plus
                                                tou­jours ne ne   déjà là comme arrê­ter tout com­men­cer
                                                tou­jours ne ne   déjà lu déjà tu sans arrêt tu com­men­çais
                                                je te tue /​ tu me jus conti­nue ad lib. 
et nous fut (nous nous : fusions : com­bien d'étages je saute dans le ventre)

défaite même pas fête fi si

sans lys (lire yeux fer­més le clair secret) cent – non mille et un(e)
           pou­voir plus voir quels yeux res­tent
puis­sance de l'impuissance nui­sance de lui – mille et un appels
lumière (plus d'étoile claire) vers plus sens – cou­rir où
pis :
                                        lui si ne su quoi ne ne
                                        si lui ne quoi su elle ne
                                        ne si lui si elle quoi ne
                                        (c'est ici plus l'île plus)

c'est de hisse pas pisse à pousse ouste d'un ne ne
                                                                  passe passe vers
                                                                     ni n'est-ce

                                                                  je tu ne ne nous
                                                                      nus mise à
mor­ti­fier étouf­fer inhu­mer plus res­pir – choses pires

mais hisse issue belle : l'impossible

neige – ta clar­té non ! tes étoiles

(pas fier ryth­mer ne ne en pas plus pos­sible)

 

X