> CORPO STELLARE

CORPO STELLARE

Par | 2018-05-28T01:26:49+00:00 3 octobre 2012|Catégories : Blog|

 

Mi segui con un pen­sie­ro, sei un pen­sie­ro
che non devo nem­me­no pen­sare, come un bri­vi­do
mi stri­ni pia­no la pelle, muo­vi gli occhi
ver­so un pun­to chia­ro di luce. Sei un ricor­do
per­du­to e lumi­no­so, sei il mio sogno
sen­za sogno e sen­za ricor­di, la por­ta che chiude
e apre sul­la cor­rente di un fiume impe­tuo­so. Sei una cosa
che nes­su­na paro­la può dire e che in ogni paro­la
risuo­na come l'eco di un len­to res­pi­ro, sei il mio ven­to
di foglie e pri­ma­vere, la voce che chia­ma
da un posto che non so e rico­nos­co che è mio.
Sei l'ululato di un lupo, la voce del cer­vo
vivo e feri­to a morte. Il mio cor­po stel­lare.

 

 

CORPS D’ETOILES       

 

Tu me suis comme une pen­sée, tu es une pen­sée
qui ne doit pas même pen­ser, comme un fris­son
tu me rous­sis la peau, bouges mes yeux
vers un point clair de lumière. Tu es un sou­ve­nir
per­du et lumi­neux, tu es mon rêve
sans rêve et sans sou­ve­nirs, la porte qui ferme     
et ouvre sur le cou­rant d’un fleuve impé­tueux. Tu es une chose
qu’aucun mot ne peut dire et qui dans chaque parole
résonne comme l’écho d’une res­pi­ra­tion lente, tu es
mon vent de feuilles et de prin­temps, la voix qui appelle
d’un lieu incon­nu et je recon­nais que c’est le mien.
Tu es le hur­le­ment d’un loup, la voix du cerf
vivant et bles­sé à mort. Mon corps d’étoiles.

 

Traduit de l’italien par Mathilde Vischer
 

X