> Crêtre

Crêtre

Par | 2018-05-27T21:47:08+00:00 16 juin 2013|Catégories : Blog|

 

à Franck Yeznikian
        à Michel Ménaché

        Ce pas­sage de témoins
        dans la ligne de « crêtre »

        Franck Yeznikian

        Ce nom dit : il fait oublier
        et en même temps ne pas
        oublier

        Michel Ménaché

 

Ligne.
Crêtre.
Passage
si étroit
de témoins.
Ligne.
Crête
Etre.
Etre
au pas­sage
où l'oubli
se fait
mais aus­si
où l'oubli
est
insup­por­table
et
impos­sible.

Sur sa fin,
l'oubli
ne se fait pas
oublier.

Ce nom dit.
Il porte déjà
son silence.

Tu es
ce che­min,
ce pas
où tu portes
ton absence.
Tu marches,
tu sais
ton absence
dans ton dos,
sans savoir
si c'est l'oubli
si l'oubli se fait
ou pas.

Tu es ce che­min.
Ce nom dit
pas.
L'oubli porte
son pas
dans ce pas­sage
étroit.

C'est ligne,
crête,
être.

Tu n'oublies
rien
de l'abrupt
en che­min,
tu fais
la lumière
avec l'oubli.

 

Le nom
dit
reste
en che­min
sur la ligne
tra­cée,
haute
de ton pas.

Au moment même
où l'oubli
se fait
impos­sible,
insup­por­table.

Au moment même
de ce pas­sage
au seuil du silence.

 

16-20 juin 2012
© jean gabriel cos­cul­lue­la, 2012

X