> Danièle Faugeras

Danièle Faugeras

Par |2018-08-18T04:39:44+00:00 15 décembre 2014|Catégories : Blog|

Emission Les poètes de Radio occi­ta­nia du 11 décembre 2014, consa­crée à Danièle Faugeras, où la poète évoque (entre autres) son recueil Paroles obliques  (Recours au Poème édi­teurs)

http://​les​-poetes​.fr/​e​m​m​i​s​s​i​o​n​/​e​m​m​i​s​s​i​o​n​.​h​tml

Danièle Faugeras

Par |2018-08-18T04:39:44+00:00 3 novembre 2012|Catégories : Blog|

Vit et tra­vaille à Anduze (Gard)
Partage son acti­vi­té d’écriture entre poé­sie et tra­duc­tion.

 

Directrice de col­lec­tions aux édi­tions ERES, Toulouse :

– depuis 1998, avec Patrick FAUGERAS : col­lec­tion “La Maison jaune”, spé­cia­li­sée dans la      tra­duc­tion de textes cli­niques fon­da­men­taux (psy­chia­trie /​ psy­cha­na­lyse) ; une ving­taine de volumes publiés à ce jour, tra­duits de l’anglais, de l’espagnol et de l’italien.

– depuis 2008, avec Pascale JANOT : col­lec­tions de poé­sie "PO&PSY" et "PO&PSY in exten­so" (13 titres parus à ce jour);

 

 

 

Publications per­son­nelles (Poésie)

de 1985 à 2002 : paru­tions en revues de poèmes iso­lés ou recueils (revue Prevue, ed. Université de Montpellier ; Atelier-revue, ed. Points de sus­pen­sion ;  revues Sud/​Nord et Spirale, édi­tions Erès, Toulouse ; revue Propos de Campagne, Propos2Éditions, Manosque)

2001, Ici n’est plus très loin, antho­lo­gie per­son­nelle, Éditions La part de l’œil, Bruxelles.

2005, Trois poèmes inédits, tra­duits en ita­lien par Pascale Janot, in « Di Provenza il mar il sol », omag­gio a Michèle Carzacchi Fonda, ouv. coll. ss. dir. Graziano Benelli, ed. Univ. Trieste.

– 2006, Brèche, poème, avec des mono­types de Jean-Marie Cartereau, Éditions Encre et lumière, Cannes et Clairan (édi­tion ori­gi­nale + 30 tirages de tête).

– 2009, État de lieux, poème, avec des fusains de Philippe Agostini, Propos2Éditions, Manosque.

–  2010,  Lieu dit, avec des encres d’Alexandre Hollan, Propos2éditions, Manosque.

–  2011, « Pour les yeux essen­tiels », tra­duit en ita­lien par Manuela Raccanello dans Interpretare 23/​24/​25, Campanotto Editore, Udine.

–  2012, Murs, avec des des­sins de Magali Latil, Propos2éditions, Manosque.

– à paraître en 2013 : Triptyque, avec des des­sins de Krochka, Isabelle Sauvage édi­tions ; Éphéméride 03, avec des des­sins de Martine Cazin, Propos2éditions.

 

 

Traductions  (Poésie)

– 1995 : Godofredo Iommi : Traité de la fra­ter­ni­té (h)achillée , tra­duc­tion de l’espagnol (Chili) et pré­sen­ta­tion, Sud/​Nord n°3 « Créer », éd. Eres.

– 2006 : Patrizia Cavalli, Mes poèmes ne chan­ge­ront pas le monde, tra­duc­tion de l’italien en col­la­bo­ra­tion avec Pascale JANOT, édi­tions des Femmes, Paris.

– 2008 : Issa, Pas simple en ce monde d’être né humain, tra­duit du japo­nais en col­la­bo­ra­tion avec Pascale Janot, édi­tions Eres, Toulouse, coll. PO&PSY.

– 2008 : Paolo Universo, La bal­lade de l’ancien asile, tra­duc­tion de l’italien en col­la­bo­ra­tion avec Pascale Janot, édi­tions Eres, Toulouse, coll. PO&PSY.

– 2009 : Paolo Universo, « Mugissent des trac­teurs… », dans Cahiers Folie-Culture n° 10, « Les effets secon­daires de… », Québec (Can).

– 2011 : Antonio Porchia, Voix éparses, tra­duit de l’espagnol (Argentine), Erès, coll. PO&PSY.

– à paraître en mai 2013 : Antonio Porchia, Voix réunies, tra­duit de l’espagnol (Argentine), Erès, coll. PO&PSY in exten­so.

X