> De l’intérieur

De l’intérieur

Par | 2018-05-24T17:44:19+00:00 6 février 2014|Catégories : Blog|

 

Il entra, lais­sa la porte ouverte der­rière lui,
se diri­gea direc­te­ment vers l’autre bout du café
tout en jetant des coups d’œil à gauche et à droite.
Sourcils fron­cés, lèvres ser­rées et narines grandes
ouvertes étaient agi­tés régu­liè­re­ment par un petit spasme ner­veux.
Ensuite il s’assit,
croi­sa les jambes, la gauche par-des­sus la droite,
et de suite après la droite par-des­sus la gauche.
Ses mains mani­pu­laient le cen­drier,
le repous­sèrent,
et il prit la carte des bois­sons.
Il se tour­na,
mais juste les épaules et la tête,
ins­pi­ra pro­fon­dé­ment,
gar­da les pau­pières fer­mées un peu plus long­temps
et sou­dain rap­pro­cha ses deux jambes sous lui.
Il mit ses mains jointes
entre ses cuisses fer­me­ment ser­rées,
appro­cha toute la par­tie supé­rieure de son corps
de la table ronde et avec son front tou­cha presque le bord du marbre.
Un peu plus loin deux jeunes femmes
dis­cu­taient tout bas
et s’allumaient l’une l’autre leurs ciga­rettes.
Le ser­veur appor­ta le thé et deux mor­ceaux de gâteaux
aux clients près de la vitre.
Une chaise était trop éloi­gnée de la table
et une feuille de grand ficus dans un coin à moi­tié cas­sée.
Il ne bou­gea même pas quand le ser­veur
s’approcha de lui en pro­non­çant un seul mot et
sans l’intention de repar­tir.
Dehors une femme est pas­sée tout près de la vitre et,
en s’y regar­dant,
a arran­gé avec son cha­peau avec la main droite,
et avec la gauche a tiré une fine cein­ture en cuir
à laquelle était atta­ché un teckel cos­tu­mé.
Puis le ser­veur tous­sa et appro­cha son poing ser­ré
de sa bouche,
puis dit un peu plus fort : “Monsieur désire ?”
et faillit se pen­cher pour lui regar­der le visage.
Monsieur – qui – doit – dési­rer – quelque chose leva la tête,
la reje­ta en arrière et n’ouvrit pas les yeux.
Son visage était rouge et ses lèvres se ser­raient
en accen­tuant aux com­mis­sures deux rides toutes jeunes.
Sur son long cou bien rasé, les veines saillantes,
étaient comme unies avec la che­mise bleuâtre “Armani”.
Sous les cils fer­me­ment ser­rés appa­rurent deux traî­tresses
petites fentes humides
cher­chant per­plexes une direc­tion.
Alors il tres­saillit,
bais­sa la tête et mur­mu­ra quelque chose au ser­veur qui
s’éloigna immé­dia­te­ment.
Il sor­tit un mou­choir,
l’ouvrit grand et le posa briè­ve­ment sur son visage.
Il le tira vers le nez,
se mou­cha, puis se leva et par­tit vers l’endroit où
le grand ficus cachait un esca­lier en coli­ma­çon
qui menait au sous-sol.
Le couple qui buvait le thé et venait d’entamer
les mor­ceaux de gâteaux,
se tour­na der­rière lui,
sou­le­va les sour­cils et au même moment s’empara
des petites four­chettes dans les assiettes en verre.
Le ser­veur sur un pla­teau rond appor­tait
une grande tasse de mélange  et un verre d’eau
en cher­chant du regard
le mon­sieur – qui – a – dési­ré – ça et,
ne le voyant pas,
mar­cha vers la table aban­don­née.
Lorsque mon­sieur revint rapi­de­ment,
il but le mélange,
prit une gor­gée d’eau
et appuya son men­ton au creux de ses deux paumes
en s’accoudant.
Il regar­dait devant lui et cli­gnait des yeux,
il contrac­tait et éti­rait ses jambes régu­liè­re­ment
repous­sant une fois la chaise en face de lui.
Une femme a dit à l’autre :
“Mais je n’y ai pas pen­sé”
et a éteint sa ciga­rette dans le cen­drier en l’écrasant
du bras entier jusqu’à l’épaule de manière qu’une
manche large de sa veste “Missoni” s’agitait.
L’autre lui répon­dit : “Mais tu devais, tu sais”
et sou­rit pleine d’une com­pré­hen­sion sin­cère.
Puis le couple, qui buvait le thé,
concoc­ta quelque chose secrè­te­ment. Une par­tie de leur phrase
était : “même pas douze ans”.
Monsieur – qui – a – dési­ré – un mélange – et – un verre d’eau
n’a rien dit à per­sonne,
même pas au ser­veur qui s’est appro­ché
en atten­dant qu’il s’adresse à lui.
Il sor­tit de sa poche inté­rieure un car­net
en cuir noir, et du car­net un fin sty­lo à bille
d’argent, puis sur la page mar­quée
par un ban­deau il écrit juste une date et un
seul mot,
et ensuite il ran­gea tout cela, et avec une expres­sion
de plai­sir regar­da à tra­vers la vitre.

 

 

Traduit du croate  par Brankica Radić 

X