> DÉPRESSIONS, le chemin des poètes Anthologie de poèmes de Bruno Rostain.

DÉPRESSIONS, le chemin des poètes Anthologie de poèmes de Bruno Rostain.

Par |2018-08-14T08:44:17+00:00 30 septembre 2015|Catégories : Blog|

(Ed. L’Harmattan – témoi­gnages poé­tiques.) 

 

Voici un livre simple, ori­gi­nal, pas­sion­nant et sin­gu­lier. Un psy qui aime la poé­sie s’intéresse à la façon dont les poètes à tra­vers la lit­té­ra­ture fran­çaise ont expri­mé, et ain­si ten­té d’alléger avec des réus­sites variables leurs souf­frances, leur sen­ti­ment tra­gique de la vie* selon les mots de Miguel de Unamuno lorsqu’il avait vingt ans. Bruno Rostain est psy­chiatre, psy­cho­thé­ra­peute, et a long­temps exer­cé dans le ser­vice public. Il est de ceux qui ont culti­vé l’étude de la lit­té­ra­ture et de l’histoire pour appro­cher, en com­plé­ment de l’observation cli­nique, la réa­li­té psy­chique de l’être humain, et son livre reflète avec net­te­té, poèmes com­men­tés à l’appui, la façon dont se pré­sente cet état d’âme si moderne en appa­rence qu’est la dépres­sion – ou plu­tôt, que sont les dépres­sions, car elles se pré­sentent sous diverses formes. Ce qui est spé­cia­le­ment inté­res­sant dans ce livre est qu’il conjugue les ver­tus d’une antho­lo­gie poé­tique per­son­nelle sur le thème en ques­tion, mais qu’il s’accompagne éga­le­ment d’analyses scien­ti­fiques per­ti­nentes (dans les limites évi­dem­ment de ce qu’on appelle « sciences humaines »), concer­nant les états de conscience et la per­son­na­li­té dont chaque poème est le miroir, et de sur­croît d’un lexique clair, de réflexions tout à fait acces­sibles au pro­fane. Il s’ensuit que l’on se retrouve face à un ouvrage qui asso­cie les charmes de la poé­sie et celui d’une ini­tia­tion aisée à ce phé­no­mène men­tal que sont les dépres­sions diverses, les­quelles forment un ensemble assez flou pour nos contem­po­rains non spé­cia­li­sés. C’est donc la pre­mière fois à ma connais­sance qu’un livre fait dia­lo­guer la logique qui diag­nos­tique et la fan­tai­sie qui poé­tise. Raisons pour laquelle en ce qui me concerne, je lui ai trou­vé un fort inté­rêt, à la fois de lec­ture lit­té­raire, comme occa­sion d’y « révi­ser » nombre de poèmes fameux, et de curio­si­té en quelque sorte thé­ra­peu­tique, en ce sens qu’il n’est jamais indif­fé­rent de sur­prendre le fonc­tion­ne­ment men­tal de cer­taines périodes dans la vie de poètes célèbres ou moins célèbres, dont le choix des poèmes joue à la fois le rôle de miroir et de loupe. Notons que le par­cours se fait par thèmes, sous quatre grandes rubriques, et non par chro­no­lo­gie de l’histoire des lettres. Ainsi voi­sinent de façon frap­pante des auteurs que l’on ne rap­proche pas d’ordinaire, Louise Labé, Paul Eluard ou Leconte de Lisle y peuvent fort bien être côte à côte, se répon­dant de poèmes en poèmes. Bref, un livre que je recom­mande vive­ment à tous ceux que les rap­ports entre poé­sie et états men­taux inté­ressent !

                                                                                                  ©Xavier Bordes

 

X