> DERNIER POÈME À TOI

DERNIER POÈME À TOI

Par | 2018-02-23T20:45:09+00:00 6 avril 2014|Catégories : Blog|

 

Tu n’inventais que nue nos corps éche­ve­lés
Par les herses du plai­sir
Que nous levions en fraude.
Le châ­teau fort fut assié­gé par l’autre
Qui dépe­ça les murs.
L’eau gicla aux portes de mes veines
Barrage écla­té
Par le cha­pe­ron rouge.
Il pleu­vait au creux de mes cuisses
Pour la pre­mière fois
Mon sexe au repos
Attendait la réponse des gar­gouilles
Qui ne vint jamais.
Alors dis­pa­rurent poèmes et amours
Dans la grande fan­to­ma­thèque
Où tu ran­geais
Les sou­ve­nirs pié­ti­nés
Déchirés, tachés, tumé­fiés
Sans même qu’il reste sur tes lèvres
Le goût amer
De celle qui a tout sac­ca­gé
En pleine pos­ses­sion de ses moyens.
Et ce fut en grande pitié
Que je te quit­tais pour tou­jours.