> Des choses qui gagnent à être tues

Des choses qui gagnent à être tues

Par |2018-11-21T20:00:57+00:00 25 octobre 2013|Catégories : Blog|

 

Ocre midi dans ce pays vaste et vieux.
Heure des sébilles qu’on tend, des plaies qu’on exhibe, des moi­gnons qu’on tente de mon­nayer aux car­re­fours.
Midi dans cette ville où sable et pous­sière donnent le bal, où des jarres d’eau coif­fées de tim­bales attendent aux por­tails la soif des pas­sants.
Il y avait un vieux au visage de miel et à la jambe oblique qu’en gens sou­cieux de notre lot de ciel, nous invi­tions tou­jours à par­ta­ger notre gras.
Un jour, comme il s’approchait à pas comp­tés du bol autour duquel les enfants étaient déjà assis, ron­geant leur impa­tience, son esto­mac le tra­hit et gémit bruyam­ment.
“Serais-tu donc plus pres­sé que moi ?” mar­mon­na l’aieul qui fut se ter­rer en sa cahute après une périlleuese volte-face.
Le ventre n’aime pas le groupe. Mais
il y a des choses qui gagnent à être tues.

Elle aima la mau­vaise per­sonne et ne s’en cacha pas.
Un griot de pas­sage lui mit un sou­rire aux lèvres,
Une mélo­die au coeur et puis au ventre, la graine d’un immense bon­heur.
Ou peut-être était-ce un for­ge­ron venu d’ailleurs qui lui fit une bague,
Lui embra­sa l’âme et cou­la en son sein l’effigie de lui-même.
Et voi­là qu’un matin, les pleu­reuses annoncent le tré­pas de l’enceintée.
La forêt, émue par ce cor­tège de lamen­ta­tions et de salves en son sein,
se dit : “je fini­rai bien par savoir qui est décé­dé”. Mais 
il y a des choses qui gagnent à être tues.

L’esprit est une malle et la cou­tume –une marâtre.
La cou­tume, cette ogresse, se délecte des rêveurs, des tendres et des errants.
On dit que le gar­çon revint de la brousse l’index tran­ché, car les maîtres d’initiation n’avaient pu trou­ver de sexe entre ses jambes.
On dit que cet autre fut envoyé à la guerre, fusil en ban­dou­lière, pour exac­te­ment
la même rai­son.
On raconte et j’enjolive, au lieu de lais­ser la lumière sous le bois­seau.
Pourtant,
il y a des choses qui gagnent à être tues.

 

 

X