> Di rabbia /​ De rage (extrait 2)

Di rabbia /​ De rage (extrait 2)

Par |2018-08-19T17:51:29+00:00 27 mai 2012|Catégories : Blog|

 

Je suis des­cen­du le long du fleuve,
un cygne à l’air pen­sif
gri­ma­çait sous un vent léger,
d’un trait les mots ont pris forme
et tour­men­taient l’air gla­cé avec d’anciennes ter­reurs,
un drap pour se défendre, se cou­vrir, une injec­tion
pour cal­mer celui qu’ils croyaient fou
ou du moins insuf­fi­sant, ou égoïste.
Puis le vent a com­pris
dans la lumière accueillante de l’hiver,
il a souf­flé comme un sou­pir la petite flamme,
le noir est reve­nu et dans le noir
le bruit du fleuve qui s’écoule

 

Sono sce­so lun­go il fiume,
un cigno dall’aria pen­so­sa
accet­ta­va un po’ di ven­to con una smor­fia,
d’un trat­to le parole han­no pre­so for­ma
e tor­men­ta­va­no l’aria di ghiac­ci con anti­chi ter­ro­ri,
un len­zue­lo per difen­der­si, coprir­si, un’iniezione
per cal­mare colui che cre­de­va­no paz­zo
o per­lo­me­no insuf­fi­cient, o egois­ta.
Poi il ven­to ha capi­to
nel­la lune acco­gliente dell’inverno
ha spen­to come un sos­pi­ro la fiam­mel­la,
tor­na­to è il buio e nel buio il rumore
del fiume che scorre

 

(…)

Traduit de l’italien par Mathilde Vischer

 

Poème extrait de Di rab­bia /​ De rage, édi­tions sot­tos­ca­la, bilingue ita­lien /​ fran­çais, tra­duc­tion de Mathilde Vischer, des­sins de Andrea Gabutti

Bellinzona (Suisse), 2009

X