> Eaux Promises VIII

Eaux Promises VIII

Par |2018-08-15T13:34:17+00:00 5 mai 2013|Catégories : Blog|

 

Nuit II

 

            De nou­veau la nuit flambe de dou­leur. Les lumières vio­lentes se croisent dans le ciel. Sur la mer obs­cure d'autres vents naissent. La fumée pous­sié­reuse s'élève de la terre comme un châ­teau de soie vic­to­rieuse. Cette fumée des­sine par­mi les nuages d'autres holo­caustes mena­çants. Les ongles déli­cats des amants ravagent les che­mins, blessent la terre, lais­sant pas­ser l'herbe qui désire fleu­rir. Faisant route vers des terres incon­nues, des hommes et des femmes, mal­heu­reux, vieux, malades doivent encore mar­cher atten­dant le soir ou l'aube qui les sau­ve­ra. En che­min, ils creusent la terre, lais­sant tom­ber une larme et de nou­veau la nuit flambe de dou­leur.

 

Traduit de l’espagnol (Pérou) par Max Alhau

X