> ELLE ME QUITTE

ELLE ME QUITTE

Par |2018-08-17T04:07:03+00:00 18 janvier 2015|Catégories : Blog|

 

Elle me tra­hit, elle me quitte.
Elle me chasse hors d’elle, et me quitte.
Elle s’offre pour me nour­rir, et me quitte.
Elle me secoue et elle me quitte.
Elle me torche, me peigne,
Me caresse la plante des pieds, mais me quitte.
Elle  joue avec moi : elle rit, et me susurre : « n’aie pas peur ! »
Mais j’ai peur, et j’ai froid, et pour­tant elle me quitte.
Le soir elle se couche près de moi dans le lit
mais très vite s’échappe et me quitte.
Elle si grande, si cha­leu­reuse, vivante, un nid,
Elle m’embrasse, et chan­tonne, et me quitte.
Elle presse des bon­bons dans mes paumes ten­dues
« vas-y, mange », dit-elle, et me quitte.
Je pleure et hurle et m’agrippe à elle ;
Je la tiens, je peux la frap­per ; et pour­tant elle me quitte.
Elle ferme la porte sans se retour­ner,
Je dis­pa­rais quand elle me quitte.
J’attends qu’elle revienne, ser­vile  remède :
Puis elle est là et me caresse, puis me quitte.
J’ai besoin d’elle – c’est la mort vivre sans elle –
Elle me prend me réchauffe, et me quitte.
Ses bras sont une cage et ses genoux une mai­son ;
J’aimerais tant y retour­ner, mais elle me quitte.
Je dois me rendre à l’évidence : je ne suis pas elle :
Une étran­gère, elle est une étran­gère, et elle me quitte.

Dehors il y a le monde, où quelqu’un quelque part  attend !
Toi aus­si, tu trou­ve­ras quelqu’un là-bas à quit­ter.
Ne regarde pas en arrière. Ferme la porte. Tu sais
Combien c’est facile d’attendre, et com­bien dur de par­tir.
Certains te feront du mal, d’autres te déce­vront,
Certains atten­dront, d’autres auront peur d’attendre,
Certains seront à tout jamais ceux qui ne revien­dront pas :
T’offrant leur vie, ils meurent puis te quittent.

 

Traduction Marc Delouze

X