> Elles inaugurent les ruches

Elles inaugurent les ruches

Par |2018-10-15T12:45:28+00:00 3 octobre 2012|Catégories : Blog|

 

On ne peut que l'avoir remar­qué
les abeilles deviennent quand elles brûlent
comme du velours tendre et rouge
fra­giles comme la pupille nue d'un œil bleu —
puis meurent.

Cela sûre­ment pré­cé­dé d'un feu
qui fait fondre les rayons
et de la mon­tée au ciel des der­niers rêves
de la ruche.
Un ins­tant cela pro­voque même
une légère bous­cu­lade aérienne —
puis tout va se dis­si­per.
Et comme les rêves des abeilles, on s'en doute
ont un par­fum de fleurs,
au bout d'un cer­tain temps
la ruche sui­vante cher­che­ra encore
en vain là-haut
un jar­din.

(Dortoir — Neuf para­boles noc­turnes, 1999)

 

 

Traduction du grec par Michel Volkovitch

 

X