> Era bastatu pocu

Era bastatu pocu

Par |2018-08-21T04:58:25+00:00 23 mars 2014|Catégories : Blog|

 

L'averaghju inven­ta­tu
issu tem­pu sempre tepi­du
di i nos­tri sus­pi­ri
in a pie­na d'un sognu ?
I ges­ti lebii
trà i pie­ghi cun­fu­si
di a sto­fa
è u liquore eter­nu
di i sguar­di stret­ti…
S'era pisa­tu u ghjor­nu
cum'è un mare di fiure
scun­vu­liente d'amà.
Una sto­ria , una vol­ta…
Era bas­ta­tu pocu
per ch'o ci cre­di à veru
à issu tem­pu merez­zu
in u from­bu di a vita
Era bas­ta­ta ch'o li fus­si fida
finu à e sponde streme
di a mo bra­ma.

 

 

Il aurait peu fal­lu

Ai-je pu l’inventer
ce temps encore tiède
de nos sou­pirs
dans une crue de rêve ?
Les gestes aériens
dans les plis confus
de l’étoffe
et l’éternelle liqueur
des regards blot­tis…
Le jour s’était levé
comme une mer d’images
bou­le­ver­santes d’aimer.
Une his­toire, une fois…
Il aurait peu fal­lu
pour que j’y croie vrai­ment
à ce temps méri­dien
dans l’éclair de la vie
Il aurait fal­lu que je lui sois fidèle
jusqu’aux rives extrêmes
de mon désir.

 

tra­duc­tion Alain Di Meglio
 

X