> Fleurs de moisissure

Fleurs de moisissure

Par | 2018-02-21T14:02:12+00:00 20 septembre 2013|Catégories : Blog|

 

C’est avec l’ongle que j’ai écrit tout cela.
Dans l’enduit d’une niche à la vide paroi,
Dans l’obscurité, soli­taire,
Voyant mes forces se défaire,
Oublié du tau­reau, du lion, de l’aigle sal­va­teurs,
Qui prê­tèrent aux rédac­teurs
Luc, Marc et Jean, un sou­tien fidèle.
Ce sont des rimes inac­tuelles
Des rimes de tom­beaux,
De grand’soif d’eau,
Et de grand’faim de cendre,
Ces rimes que l’on va entendre.
Lorsque mon ongle angé­lique s’est émous­sé,
Je l’ai lais­sé repous­ser,
L’onglée n’est pas reve­nue –
Où ne l’ai-je pas recon­nue ?
Il fai­sait noir. La pluie bat­tait au loin.
J’avais si mal, je ne pou­vais ser­rer le poing,
Mes doigts étaient comme des griffes croches.
Et je me for­çai à écrire avec les ongles de la main gauche.

Sommaires