> Fragments

Fragments

Par |2018-10-23T09:34:46+00:00 5 octobre 2013|Catégories : Blog|

 

Snowflakes are not like rain­drops when they fall.
Something could be said for how
they take their own direc­tion.
Just as each snow­flake is indi­vi­dual.
Elusive floats. Their own path to Earth,
to tops of cars and nooks of coni­fers.
The big­ger flakes flut­ter down like the leaves
of a cher­ry blos­som blown by Spring’s breath.
Snow lands on wind­screens like the
ends of six needles,
four needles,
eight.
Softness pri­ckles on impact.
Not as inno­cent as first they seem
and how could they be, when they veer
from the rest to regroup and wreak havoc.
Sly, mischie­vous lit­tle flakes sif­ting
onto our paths, to slip us up
when the men are made, fin­gers froze and we
had trod­den them well. Made them packed.
Compact. They make a pact to make
us veer in car-radio silen­ced,
breath hol­ding
roads of ice ;
obli­te­ra­tion.

 

Fragments

 

Les flo­cons de neige  ne tombent pas comme les gouttes de pluie.
On pour­rait dire quelque chose sur  la façon
dont  ils décident  de leur propre direc­tion.
Exactement comme chaque flo­con de neige est  indé­pen­dant.
Flotteurs insai­sis­sables.  Leur  propre tra­jet vers la Terre,
le capot des voi­tures et les recoins  de coni­fères.
Les  plus gros flo­cons  tombent en pal­pi­tant comme des pétales
de ceri­sier en  fleur  empor­tés par le souffle du Printemps.
Paysages de neige sur  les pare-brise comme
la fin de six aiguilles
quatre aiguilles,
huit.
La dou­ceur picote à l’impact.
Pas aus­si inno­cents qu’ils le sem­blaient à pre­mière vue
et com­ment pour­raient-ils l’être, quand ils dévient
du reste et se regroupent et  sèment la pagaille.
Hypocrites et mali­cieux petits fla­cons cri­blant
nos che­mins pour nous faire glis­ser
quand les bon­hommes sont finis, que  les doigts ont gelé et
qu’ on les a bien pié­ti­nés. Bien tas­sés.
Compacts.  Ils  font un pacte pour nous faire
dévier dans des voi­tures aux radios muettes,
tenant souffle sus­pen­du
des routes de glace ;
l’oblitération.

Traduit par Marilyne Bertoncini

X