Ce sont ces mots, ces mots dits, ces mots écrits, ces mots de lui, ces mots d’elle, ces mots mod­elés à l’émotion dans la mobil­ité du son, ces mots aux sens mul­ti­ples d’errance ver­bale dont s’honore Gérard Leyzieux ; des mots venus d’ici et d’ailleurs, d’ailleurs pour ici, des mots tus jusqu’au sur­gisse­ment des pro­fondeurs de son souf­fle entre ici, Rochefort où il est né en 1953, et ailleurs, où il émi­gre immodérément…