> Giacomo Cerrai

Giacomo Cerrai

Par |2018-09-18T17:43:13+00:00 13 juillet 2014|Catégories : Blog|

Giacomo Cerrai est né à S.Giuliano Terme (Pise). Il a fait ses études à Pise, où il tra­vaille et vit.  Après la publi­ca­tion de son pre­mier recueil, inti­tu­lé « Imperfetta elisse », il a col­la­bo­ré à la revue de pho­to­gra­phie et d’écriture « Private » (n°18/2000) et à l’ouvrage col­lec­tif, consa­cré à Cesare Pavese « AA.VV. – Cesare per­du­to nel­la piog­gia », diri­gé par Massimo Canetta (Di Salvo Editore, Naples). Il a été rédac­teur en chef de la sec­tion « Poésie » du site de lit­té­ra­ture « I Fogli nel Cassetto », jusqu'à sa fer­me­ture, à la fin de l’année 2002. Ses textes figurent sur de nom­breux sites, blogs et revues de poé­sie en ligne tels que « Dadamag » (n°6, 1999), « La cos­tru­zione del ver­so » de Gianfraco Fabbri, « The Warning » (n°4, jan­vier 2007), « La poe­sia e lo spi­ri­to », « Viadellebelledonne », « sot­to­pelle », « Cartesensibili ».

Est éga­le­ment dis­po­nible sur « Lulu​.com » une ver­sion impri­mée de « La ragione di un meto­do », un recueil de textes écrits au cours des années 80-90. On peut trou­ver, par ailleurs, sur le blog de Francesco Marotta « La dimo­ra del tem­po sos­pe­so », qua­torze poèmes du même auteur, écrits à des périodes dif­fé­rentes.

Giacomo Cerrai figure aus­si dans l’anthologie de Luca Ariano et Enrico Cerquiglini « Vicino alle nubi sul­la mon­ta­gna crol­la­ta » ( Campanotto Editore). Il a récem­ment publié en ebook « Sinossi dei liche­ni » aux « Editions Clepsydra » et, en juillet 2009, aux « Editions l’Arca Felice » de Salerne, « Camera di condi­zio­na­men­to ope­rante ». Ces deux ouvrages sont télé­char­geables gra­tui­te­ment. Viennent éga­le­ment de paraître –sur GAMMM- un texte expé­ri­men­tal, « A tri­bute to John Cage » et, en cotra­duc­tion, avec Rita R. Florit et Alfredo Riponi, l’anthologie de poèmes de Ghérasim Luca « La fine del mon­do – Poesie 1942-1991 » (Joker Edizioni, 2012).

Il gère l’espace web « Imperfetta Ellisse » (ellisse​.alter​vis​ta​.org).

X