> Grosse légume

Grosse légume

Par | 2018-05-27T02:59:34+00:00 13 février 2013|Catégories : Blog|

 

La femme a per­du prise. Elle boit
du 7-Up quoiqu’on veuille que cela signi­fie.
Oh  Seigneur. Une épaule déboî­tée.
Un Figolu. Et pour­quoi doit-
elle être tremp’ejaborée ?
Pas dans le ton non plus. Vous pen­sez
qu’elle aurait rec­ti­fié main­te­nant.
Sa propre langue. Son propre espace.
Bénie soit-elle. La femme a vécu comme une
abeille de ruche. Une palis­sade binée.
Dont la vie est un jour de les­sive avant
l’électrification des cam­pagnes. Dont les changues
s’élèvent contre l’aube. Bénissez son un-jour-
libé­rée. Son oupla­la. Roule-
natio­nale
. C’est encore devant elle.
Son sniff-encom­bré. Bing-de-hanche. Pow Wow.
Toutes ses fies­ti­vi­tés.

• Ouplala pour Opila, céré­mo­nie d’action de grâce, de give away chez les Sioux ( Lakota)

 

Squaw

Une squawl une squawk ou bien entre. Je le serai donc.  Ramasse la terre roule-là sous un buis­son à proxi­mi­té du champ de maïs labou­ré. Je peux dire com­ment prendre en charge le lan­gage, souf­fler dedans comme dans un sac de papier kraft, le frap­per de mes mains. Je suis le reste après la divi­sion de mes numé­ros qui ne tombent pas juste.  Pas la voix de l’absolu ou de l’agression, mais voi­ci ma gamelle, haka, voi­ci ma gamelle.

X