> Histoire de

Histoire de

Par | 2018-05-21T11:16:11+00:00 19 octobre 2013|Catégories : Blog|

 

Sais-tu pour­quoi j’accuse le coup
  Sais-tu
Ma mémoire s’est échap­pée à ton contact
Une élec­trode a son­né l’alarme
  Personne
   Les pièces sont vides ici
           Impersonnelles
Tu as su rendre l’amour à des murs cruels
Alors je sors
   Je n’accuse même plus la pluie
C’est ma nature qui se désire quand tu ris
C’est ma nature vivace qui revient à la charge
J’ai délais­sé mes droits tout comme mes gestes sur les cloi­sons de ma pri­son
  Je vou­drais te cou­vrir
  Je vou­drais être l’homme qui sèche­ra tes    larmes
Avec les miennes nous aurons d’autres bois­sons
       Le suc de nos rêves
Amoureux  Amoureuse
C’est tout juste l’apparat de l’amour
Le reste se mérite  Il est long à venir
Mais nous avons tout le temps
Passé
Présent
Futur
Nous savons bien com­ment nous pro­té­ger
Il faut juste évi­ter la balle du sni­per
L’aurore est boréale aujourd’hui
La vie bat un rythme cha­lou­pé
      régu­lier
La force de l’amour est toute puis­sante ici-bas
La guerre est loin
     Mais atten­tion s’il faut la faire
   Je rejoin­drais mes frères

 

Orthez – 5 décembre 2012 – 16 :49
 

X