> Homo Sapiens

Homo Sapiens

Par | 2018-02-20T12:28:53+00:00 15 février 2014|Catégories : Blog|

 

Que sais-je moi du lan­gage des Hommes

Si l’expression n’exprime pas
Sursis per­pé­tuel
Risque de ne connaitre que soi

Tel qu’il nous a été don­né d’être for­mu­lé
Le che­min ne se trace qu’en échange de sou­ve­nirs 
Il faut tout céder au temps tour­billon d’infortunes

Jusqu’à tout perdre à chaque seconde et s’écouler len­te­ment 

Vers l’embouchure du fleuve, seul cycle à sens unique
Ce qui a été vu une pre­mière fois ne le sera plus

Sauf l’enfant le vieil homme et la mer

Ce qui a été enten­du ne résonne plus qu’en images loin­taines

Une suite colo­rée d’autres pre­mières fois
Il y a des paroles qui ne se res­semblent ne se ras­semblent pas ne disent rien 

Et dans l’embrasure de la porte

Des mots qui ne connaissent plus leurs maîtres
Toi qui ne pos­sèdes un ins­tant que pour mieux apprendre à quit­ter

L’habitude 

Qui cherches à retrou­ver ce qui ne peut être que per­du

Il y a un temps pour créer et un autre pour détruire

Ce qu’on croyait être juste à l’aube change de visage le soir venu

Créer à par­tir de rien et détruire à par­tir de tout

Pour ne pas reve­nir au même
Pas une seconde vie mais une der­nière encore

Pas de rou­tine mais un voyage au long cours

Où tu ne cesses de dési­rer ce que tu n’as pas ou plus

Leçon d’humilité pour mieux t’enseigner à prendre ce qui est déjà

Ou bien que tu n’as rien d’autre que tes yeux pour voir et ta bouche pour par­ler
Le souffle du pre­mier jour
Seul au milieu des autres yeux et des autres bouches qui n’ont aus­si qu’eux-mêmes

Pour voir que le soleil brille­ra encore tous les matins du monde et dire leur amour d’exister 

A l’ombre

Sommaires