> Hundida en la noche

Hundida en la noche

Par | 2018-02-25T16:21:08+00:00 22 mars 2013|Catégories : Blog|

 

 

Immobile dans le noir
J'inspire tes poèmes

Arôme de ciga­rettes
Éteindre la lumière
Sueur qui s’évapore au fil des draps gla­cés
Sexes mélan­gés d’homme et de com­pagne
Sous-bois enso­leillés
Vin et lent far­niente

Parfum de temps pas­sés
Enfumés dans la nuit
De Bach et de whis­ky
Accompagnant le jazz

Odeur fami­lière
De ta peau gelée
De n’être pas ici
Texte ani­mal
Orgasme de papier
Allumer la lumière
Pour contem­pler tes yeux

Effluves de poé­sie
Qui ne me quittent pas
Ces quelques vers dédiés
À une autre que moi

Je suis tes poèmes
Dans le noir immo­bile
Éteindre la lumière

 

 

 

 

Hundida en la noche

 

Huelo tus ver­sos

Huelen a cigar­rillo
A luz apa­ga­da
A sudor caliente en sába­nas frías
A sexo de hombre y de mujer
A pinos a sol
Vino y sobre­me­sas

Huelen a tiem­pos pasa­dos
A noches de jazz
en pisos con humo
A güis­qui
acom­pañan­do a Bach

Huelen a ti
A tu piel hela­da
De no estar aquí
A tex­to desen­fre­na­do
A orgas­mo de papel
A luz pren­di­da
para ver tus ojos

Huelen tan fuerte
que no se me des­pe­gan
Aquellos ver­sos tuyos
escri­tos para otra

Leo tus ver­sos
En la noche hun­di­da
Apago la luz

 

extrait de Los deli­tos del cuer­po /​ Les délits du corps, Ch. Chomant édi­teur