> J’ai été cette journaliste de guerre… (4/​9)

J’ai été cette journaliste de guerre… (4/​9)

Par |2018-12-17T20:56:39+00:00 28 mars 2013|Catégories : Blog|

 

Et puis toutes ces images de guerre, de gens sans nour­ri­ture
Sans eau, sans hygiène
Pas de toi­lettes, pas assez à man­ger ;
Apparemment deux tiers de la popu­la­tion afri­caine
Meurent de faim et la moi­tié du monde est famé­lique.
Je suis cen­sée être une jour­na­liste de guerre qui envoie
Des infor­ma­tions sur les bles­sés, les morts et les mou­rants.
Je devrais être ce pro­fes­seur        cen­sée intel­li­gente qui enseigne
aux gens à vivre et à mou­rir, mais le suis-je vrai­ment ?
Je suis cen­sée pen­ser Nord quand je dis « Ouest »,
Je suis cen­sée faire le point sur la peste
Qui est la souillure de nos esprits, notre uni­vers quo­ti­dien
Ne s’accorde pas avec les nou­velles quo­ti­diennes
dont n’émanent qu'absurdités
Plus j’écris et moins j’ai foi dans les nou­velles et  dans la presse ;
Et si je me fon­dais dans le ciel bleu,
Et si je ne prê­tais pas atten­tion aux armes
Et si j’oubliais qu’on est en guerre.
L’eau que je vois est en bou­teilles,
Pas d’eau pen­dant des jours dans le désert ; la tem­pé­ra­ture
Me rend malade et me fait pen­ser à Lawrence d’Arabie
Me fait pen­ser d’une manière anglaise que je connais si bien
Que j’exècre et dont j’admire la constance.
Et si j’arrêtais de lire la presse,
Deviendrais-je aus­si tran­quille qu’un lac sacré ? Vivrais-je
Assez pour voir un obé­lisque éri­gé sur ma tombe dans une
Petite ville proche du désert, loin de ma Méditerranée bleue ?
Plus j’écris et moins j’y vois,
Je suis cen­sée voir peu de choses et écrire à leur pro­pos,
Je suis cen­sée me diri­ger vers la poste la plus proche
Et envoyer mes repor­tages sur ce ciel bleu et clair ;
D’une façon ou d’une autre je pense tou­jours
Au ciel sans par­ve­nir
à m’unir à lui, je suis cen­sée faire la somme des sumé­riens
je suis cen­sée ava­ler les gènes d’une civi­li­sa­tion entière
et don­ner un titre, là par exemple,
j’ai inven­té les bains chauds et l’Empire Romain
par exemple, j’ai inven­té les amibes et la mala­ria
par exemple, j’ai inven­té la colo­ni­sa­tion, par exemple
m’apparaissent ces images de terre aride, ces images de Ka et de Ra
images de ce soleil tout puis­sant qui brille
sans cesse,  en dépit de tout,
Il  conti­nue à briller.

 

Traduit par Vincent Broqua
 

X