Jean-Marc Sour­dil­lon, né en 1961. A pub­lié trois livres poé­tiques : Les Tourterelles (La Dame d’onze heures 2009, avec une pré­face de Philippe Jac­cot­tet et des encres d’Isabelle Ravi­o­lo, Prix du pre­mier recueil de poèmes), Les Miens de per­son­ne (avec une pré­face de Jean-Pierre Lemaire et des lavis de Gilles Sack­sick, 2010), Dix sec­on­des tigre (L’Arrière-pays, 2011) ; un essai sur l’œuvre de Philippe Jac­cot­tet, Un Lien radieux (L’Har­mat­tan, 2004) ; un essai précé­dant l’édition de la cor­re­spon­dance de Simone Weil et de Joë Bous­quet, Nais­sance mutuelle (La Dame d’onze heures, 2010) ; un livre  avec le pein­tre Gilles Sack­sick : Gilles Sack­sick, entre le mat et le vif aux édi­tions La Mai­son-près-Bastille (2010) ; a présen­té et traduit l’œu­vre de la philosophe espag­nole María Zam­bra­no aux édi­tions Jérôme Mil­lon : L’In­spi­ra­tion con­tin­ue, essais pour les per­plex­es (2006) et La Con­fes­sion : genre lit­téraire (2007).