> J’irai à Saint-Louis du Sénégal

J’irai à Saint-Louis du Sénégal

Par | 2018-02-23T13:13:38+00:00 16 novembre 2013|Catégories : Blog|

 

J’irai à Saint-Louis du Sénégal

J’irai à Saint-Louis du Sénégal
Dans une calèche d’eau noire

J’irai à Saint-Louis
Chevauchant le soleil
Dans une calèche d’eau noire
Aux roues qui tournent de non­cha­lance

Papillons d’âne et sabots de fleurs,
J’irai à Saint-Louis !

…Par le Sahara,
Mêlé aux grains de sable orange
Qui avancent sous la force du vent

…Par le ciel,
Après la nuit inon­dée d’arcs-en-ciel,
Guidé par des oiseaux ter­ribles
Aux plumes tran­chantes comme des sabres
Aux becs per­çants comme un don de voyance
Aux yeux éclipses de Lune

Aux cou­leurs

Inaccessibles

J’irai à Saint-Louis,
…Jaillissant de l’océan
Parmi les crabes jaunes
…Jaillissant du fleuve
Parmi les crabes vio­lets

Et quand les crabes voya­geurs
– Pailletés d’étoiles  –
Descendront le long des parois du ciel,
J’irai à Saint-Louis

…Quand la constel­la­tion du crabe des­cen­dra sur la terre

…Quand le scor­pion des sables rejoin­dra le scor­pion de lune
– Sur son crois­sant

…Quand les oiseaux
En foule furieuse
Envahiront les flots du fleuve
Et les écumes du bord de mer

J’irai à Saint-Louis
Un cha­pe­let d’étoiles à la main
– Dans le mur­mure de mes rêves

…Dans ces moments où les Saint-Louisiens s’élèvent dans les airs
Pour contem­pler les dieux…
– Leur propre visage dans les nuages…
– Cet ivoire noir des­si­né par un cygne
Qui a cares­sé la nuit de son aile

Je m’assiérai dans une rue
Où l’on voit pas­ser les gens
Qui nagent dans une lumière d’or
Se trempent contre les murs de pous­sière
Ocre

…J’irai à Saint-Louis chez l’habitant…

J’irai à Saint-Louis faire du bon­heur un homme
Qui dans son bain de calèche d’eau noire
Parcourt la ville
Avec un peigne de pirogues
Dans l’écume noire de ses che­veux

Et dans la pou­dreuse rouge d’un vent de sable,
Sous de sombres nuages et les foudres du ciel,
De mon corps et mon âme ban­dés comme un arc
Je ne dis pas qu’à mon entrée dans Saint-Louis
Une pince de crabe
Une queue de scor­pion
Et une plume
N’atteindront pas les étoiles

 

 

 

extrait du récit de voyage « Les génies du fleuve Sénégal »
paru aux Editions Artisans-Voyageurs